Jardinage : 4 recettes de désherbants écologiques faits maison

Comment venir à bout des herbes indésirables dans nos jardins ? Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, amidon, sel, vapeur brûlante ou chalumeau seront vos nouveaux partenaires herbicides... écologiques !
 

© Pixabay

La lutte contre les herbes indésirables est permanente

Dans nos plates-bandes, notre potager, au pied de la haie, toutes nos plantations sont envahies.
La meilleure technique est de ne pas laisser de place aux mauvaises herbes, de planter partout, pour occuper le terrain.
Les plantes rampantes sont nos meilleures alliées puisqu’elles sont capables de recouvrir rapidement la surface du sol, à raison de 4 ou 5 pieds au m².

Quelques noms des meilleures plantes couvre-sols : corbeille d’or, corbeille d’argent, aubrietia, phlox mousse, vergerette, saxifrage, sagine, lysimachia rampante…
 

Comment lutter contre les mauvaises herbes dans le gazon

Dans la pelouse le principe est le même : occuper le sol, remplir chaque endroit vide de gazon.
Dès que vous ôtez du pissenlit, du trèfle, du mouron, il est essentiel de ressemer aussitôt une poignée de graines de gazon. C’est la lutte entre toutes les plantes qui veulent vivre à tout prix.
A noter aussi que plus la pelouse est épaisse, moins elle laisse de place aux autres herbes comme à la mousse.

Les mauvaises herbes sont dans les endroits les plus difficiles d'accès

Le moindre centimètre de terre leur est profitable et toujours là où même une lame de couteau ne passe pas.
Entre deux briques dans le mur, entre les pavés de la terrasse, derrière les poteaux ou sous une barrière, et le pire, dans les allées du jardin où elles s'étalent au soleil...

© Pixabay

Voici quatre recettes de désherbants faits-maison 

Traitement 1
1 litre de vinaigre blanc
2 cuillère à café de liquide vaisselle

Traitement 2
1 litre de vinaigre blanc
2 à 3 cuillère à café de sel fin

Traitement 3
5 litres d’eau
200 ml de vinaigre blanc
1kg de gros sel

Traitement 4
70g de bicarbonate de soude
1L d’eau bouillante

Ces 4 désherbants sont à pulvériser sur les herbes indésirables

Ces produits sont des traitements qui agissent sur le moment, qui brûlent la plante instantanément mais dont l'efficacité disparait en quelques heures sur la végétation.
L'avantage c'est qu'ils ne polluent pas la terre mais le désavantage est qu'il faudra renouveler les pulvérisations une ou deux fois par mois jusqu'à la mort des plantes par épuisement.

Autre détail non négligeable, ces produits ne sont pas dangereux pour nos enfants et nos animaux domestiques.

© Pixabay

Eaux de cuissons : désherbants directement de la cuisine au jardin

Un « désherbant à l’amidon »
Ne jetez plus les eaux de cuissons des pommes de terre, des pâtes et du riz, elle ont des vertus incroyables.

Sel + amidon + eau bouillante = les 3 ennemis des plantes

Utilisez cette eau de cuisson telle quelle, surtout très chaude, pour arrosez les plantes indésirables, au pulvérisateur ou à l'arrosoir.

Mais cette eau de cuisson détruit la partie extérieure de la plante et rarement ses racines en profondeur.
Les feuilles et tiges vertes vont flétrir mais repousseront en quelques jours ou semaines.
Il faudra donc renouveler l’opération sur la plante assez souvent jusqu’à sa disparition complète.
À la longue la plante s’épuise et n’a plus la force de repousser plusieurs fois dans la même saison.
Elle finit par mourir.
 

Désherbage écologique thermique ou à vapeur

Dans les grande villes la destruction des herbes folles qui poussent sur les trottoirs ou dans les cimetières est faites avec un chalumeau ou à la vapeur d’eau brûlante.
Nous pouvons faire de même avec le matériel adéquat mais là encore l’opération est à renouveler plusieurs fois dans l’année.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par A.G Garden (@a.g.garden) le

L’étouffement pour préparer une future plate-bande

Dans votre pelouse vous imaginez déjà votre nouveau carré de plantations mais en ce moment ce n’est que de l’herbe.
Si vous êtes courageux vous enlevez le gazon motte après motte pour libérer le terrain.

Nos aïeux, qui prenaient le temps de réfléchir et qui anticipaient les plantations de l’année suivant, recouvraient le sol intégralement, pour faire le noir complet sur la parcelle de terre pendant plusieurs semaines.
Un étouffement d'herbes programmé, la version écologique du désherbage complet.

Nos anciens avaient 3 façons de couvrir la terre :

En 2 ou 3 mois le terrain est entièrement nu et en général les vers de terre y sont venus nombreux chercher la chaleur et s’y sont reproduits. 
Il ne nous reste qu’à bêcher ou passer la terre au croc pour la décompacter.
Et en route pour nos nouvelles plantations.
 

Moralité de cette histoire, plantez partout pour ne pas avoir à désherber

Plantez-les côte à côte et les unes sous les autres, les plus grandes plantes protègent les moyennes, qui protègent à leur tour les plus petites et ensemble elles prennent toute la place. Les herbes indésirables s'y développent peu.

Notre jardin est une portion de la planète, fragile et sensible, qu'il faut vénérer et protéger coûte que coûte de toutes agressions. L'avenir de la terre est entre vos mains !

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils jardinage, saison par saison. Faites défiler les articles en cliquant sur les flèches ou cliquez sur la saison de votre choix dans la chronologie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage jardins nature loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter