La guerre contre l'Inter Ikéa de Fleury-Sur-Orne relancée

Montage effectué à partir des visuels du projet de centre commercial d'Ikea Centres à Fleury-sur-Orne / © Ikea Centres
Montage effectué à partir des visuels du projet de centre commercial d'Ikea Centres à Fleury-sur-Orne / © Ikea Centres

Avant l'été 2016, il y a eu l'autorisation de construire délivrée à Ikéa par la ville de Fleury, et l'enquête publique. Les écologistes ont alors demandé l'abandon du projet, et la ville de Caen était débouté par la cour d'appel administrative de Nantes. Trois associations reprennent le combat. 

Par Alexandra Huctin

Du 20 mai 2016 au 20 juin, une enquête publique sur l'Inter Ikéa (ou l'Ikéa Centres, l'autrre nom que l'on donne au projet de fleury-sur-Orne) avait permis aux opposants de s'exprimer avant l'été.
Europe Ecologie les Verts a notamment, à cette période, déposé un avis contraire auprès du commissaire enquêteur : en évoquant  "le gaspillage des ressources en eau par le creusement d’un lac artificiel de 3 000 m² ; la patinoire énergivore ; une hausse de la circulation automobile."

Mais dans la même période la cour d'appel administrative de Nantes déboutait  la ville de Caen et l'association des commerçants de Caen ("Les vitrines de Caen") qui demandait également la suspensiond es autorisations de construire.

Ce 19 septembre 2016, quatre mois plus tard, 3 associations ( Alterniba Caen, Normandie Equitable, et Hastings St Nicolas) reprennent le combat judiciare contre l'enseigne suédoise et l'extension de son centre commercial avec un "recours gracieux demandant l’annulation du permis de construire."


Dans un communiqué de presse elles expliquent : "Aujourd’hui, le Maire de Fleury, Marc Lecerf, a accordé un permis de construire à Ikea. Cependant, les associations susnommées estiment que Monsieur Lecerf en accordant ce permis de construire a commis un certain nombre d’irrégularités."


La maquette du projet / © Ikéa
La maquette du projet / © Ikéa

En 2015, lors du lancement du projet, Ikeéa annonçait une ouverture pour 2018. Les travaux sur la zone devaient commencer avant l'hiver 2016. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus