La soirée éléctorale aux côtés d'Hervé Morin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ferret

Le front national progresse, donc, un peu partout en Normandie mais celui qui est sorti en tête hier soir,  c'est bien Hervé Morin et la liste Les Républicains/UDI/MODEM
L'ancien ministre de la défense réalise le meilleur score avec quelques 2 000 voix d'avance sur le Front National

"Morin"! "Morin" au moment du dépouillement, le sourire est de mise, au bureau de vote d'Epaîgnes, la commune où Hervé Morin, le candidat centriste, tête de liste Les Républicains/UDI/MODEM, est maire. C'est un cadre rassurant pour un début de soirée électorale. Sa liste y fait carton plein. 60,38 % des voix, très loin devant le candidat su Front National à 21,45 %, la gauche y récolte seulement 10,03 % des votes.
En début de soirée, l'homme est plutôt détendu, "j'ai fait une sieste jusqu'à 17 heures" s'exclame-t-il. Les premiers résultats partiels des bureaux-test lui parviennent, ils indiquent des tendances fiables. Le sondage « sortie des urnes » tombe. Comme le laissaient présager les premières remontées du terrain, ses listes sont bien talonnées par celles du Front-National. Sa liste liste Les Républicains/UDI/MODEM obtient 27,91 % des suffrages, au total 319 357 votes sont comptabilisés en Normandie.
Une nuée de caméras et de micros entourent le candidat. Le marathon médiatique commence. Hervé Morin est en tête de ce scrutin et pourtant la joie n'est pas de mise "La mine est grave. Quand vous avez un pays qui accorde au front national un score pareil. On voit des français qui sont dans un etat d'exaspération colossal. C'est un message adressé à toutes les forces démocratiques" dit-il.
Au siège des Républicains, les applaudissement restent polis. L'ambiance n'est pas à la fête. Le Front-National a mordu sur l'électorat de droite. Et puis les chiffres sont têtus : la gauche a des réserves. Hervé Morin sait que la voie sera très étroite.

Reportage Pierre-Marie Puaud et Cyril Duponchel