Cet article date de plus de 4 ans

Le négationniste Vincent Reynouard définitivement condamné

Cet ancien professeur de mathématiques avait été condamné en juin 2015 à un an de prison pour une vidéo remettant en cause l'extermination des juifs d'Europe. L'individu, qui a quitté le territoire français, a déposé de nombreux recours. En vain.
Vincent Reynouard est condamné pour les propos tenus dans des "éditoriaux" publiés sur internet.
Vincent Reynouard est condamné pour les propos tenus dans des "éditoriaux" publiés sur internet. © capture d'écran Youtube
Son dernier "édito" posté sur Youtube s'intitule "Devoir de mémoire = embrigadement politique". Vincent Reynouard, ancien professeur de mathématiques radié en 1997 de l'éducation nationale, continue de diffuser son discours négationniste sur la toile malgré ses condamnations. La dernière prononcée à son encontre vient d'être confirmée. Le 17 juin 2015, la cour d'appel de Caen l'avait condamné à une peine d'un an d'emprissonnement pour "contestation de crime contre l'humanité". 

Dans une vidéo postée au début de l'année 2014 à quelques mois de commémorations du soixante-dixième anniversaire du débarquement, il remettait en cause l'existence de l'extermination des juifs d'Europe. Cet ancien professeur de mathématiques assimilait en outre la participation de jeunes bas-normands à des voyages d'études à Auschwitz à "un embrigadement au nom du devoir de mémoire". Dans ce film de 45 minutes, il s'en prenait aussi à deux associations, Dday-Overlord et Westlake Brothers Souvenir.

Vincent Reynouard avait décidé d'utiliser tous les recours possibles pour échapper à sa condamnation. Il avait ainsi saisi le Conseil constitutionnel d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) visant la loi Gayssot, la bête noire de tous les néo-nazis car c'est elle a institué en 1990 le délit de contestation de l'existence des crimes contre l'humanité. Le Conseil avait rejeté cette QPC le 8 janvier dernier. Ne restait plus que la Cour de cassation. Cette dernier a rejeté le pourvoi du négationniste ce mardi 21 juin.

L'association Westlake Brothers Souvenir a salué cette décision de justice. Reste à savoir maintenant si Vincent Reynouard puregera sa peine. Le négationniste aurait quitté le territoire français entre le premier jugement et l'appel. Après avoir séjourné en Belgique, il pourrait se trouver à Londres aujourd'hui.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société