Cet article date de plus de 5 ans

Le procès Total de Carling s'ouvre en Moselle : l'instant de vérité pour une famille cherbourgeoise

Le groupe Total est l'ancien directeur de l'usine pétrochimique de Carling en Moselle jugés aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines. En 2009, une explosion sur le site avait fait six blessés et deux morts dont un Cherbourgeois âgé de 21 ans. 


Le site pétrochimique de Carling Saint Avold
Le site pétrochimique de Carling Saint Avold © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN via maxppp.com
Pour les familles, la sécurité des salariés n'était pas garantie et elles entendent bien demander réparation.

Rappel des faits :

Le 15 juillet 2009, une explosion retentit à Carling (Moselle), peu avant 15 heures. Sur le site de la plateforme pétrochimique Total, deux ouvriers trouvent la mort, dont un jeune cherbourgeois de 21 ans. Six autres vont être blessés. Il aura fallu plus de sept ans de procédure pour que l'enquête débouche sur un procès, qui se tiendra entre le 29 février et le 4 mars 2016

Total Petrochemical et le directeur du site comparaissent devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines pour homicides involontaires.

Quelle responsabilité pour Total ?


Un employé décédé avait tenté de redémarrer un vapocraqueur, une énorme machine qui transforme un dérivé du pétrole avec du gaz sous pression pour fabriquer de l'éthylène. C'est à ce moment-là que l'explosion est arrivée.

Les familles veulent voir établi la responsabilité de Total et de ses cadres. L'entreprise risque une lourde amende et l'ancien directeur jusqu'à plusieurs années de prison.

Rappel des faits de Dominique Duforest et Benoît Bour 
Intervenants : 
- Philippe-Henry Honegger - Avocat famille Lemerre
- Laurent Paté - Avocat de la compagne de Jérôme Griffoul


durée de la vidéo: 01 min 50
rappel des faits procès Total à Carling ©F3 bn


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société industrie économie