Nautisme / Mer : les 5 règles de base pour des sorties en bateau réussies cet été

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agathe Tournoux
Conseils pour naviguer cet été
Conseils pour naviguer cet été © IP3 PRESS/MAXPPP

Avec le début de la saison estivale en Normandie, les plaisanciers aguerris et amateurs sont de plus en plus nombreux à voguer au large des côtes normandes. Un loisir qui peut vite virer au cauchemar si certaines règles de base ne sont pas respectées. Petit rappel avant de quitter le port...

La Normandie et ses côtes enchanteresses attirent de nombreux amateurs de sports nautiques à l'arrivée des beaux jours. Mais sortir en mer comporte de nombreux risques et certaines erreurs peuvent s'avérer fatales. À voile ou à moteur, des règles de base sont à respecter. 

Préparer sa navigation

Avant de partir en mer, il faut avant tout préparer sa sortie, et plus particulièrement se renseigner sur la météo. Le site de Météo France, par exemple, vous permettra de connaître la météo marine des prochains jours. Et lorsque l’on vogue au large des côtes normandes, il est impératif de connaître les heures des marées, au risque de se retrouver bloqué. Différents sites vous permettent de vous renseigner, comme celui de cabaigne.

Il est aussi important d'étudier la carte marine et d'établir son itinéraire afin d'être capable de se repérer facilement une fois en mer. 

Vérifier son bateau

Si vous louez un bateau, le loueur est responsable de l'équipement de ce dernier. Mais si vous êtes propriétaire, il est conseillé de faire une révision de son navire, si ce dernier n'a pas été utilisé depuis plusieurs mois. 

Un jour, un propriétaire d'un bateau a oublié de remettre son bouchon de nable... il n'avait pas fait 500 mètres qu'il commençait déjà à couler!

Philippe Auzou- sauveteur SNSM Calvados

Et surtout ne pas oublier de faire le plein de carburant avant de partir.  "Les pannes d'essence sont les premières causes de remorquage en mer, indique Philippe Auzou, nous sommes là pour sauver des vies, le remorquage ne fait pas partie des situations d'urgence, c'est donc payant". A ne pas négliger donc : il faut compter entre 200 et 600 euros pour un remorquage, selon la taille de l'embarcation. 

Réviser le code maritime et savoir se servir de son équipement

Pour les bateaux à moteur, le navigateur doit avoir un permis bateau mais ce dernier n'est pas nécessaire pour manœuvrer un voilier. Il est cependant fortement recommandé de connaitre les différentes signalétiques et feux pour naviguer en toute sécurité.

L'un des équipements les plus importants sur un navire est la radio VHF qui vous permettra de contacter le CROSS le plus proche en cas de difficultés (pour la Normandie, c'est le CROSS de Jobourg). Il suffit de la mettre sur le canal 16 pour que le centre de contrôle reçoive votre signal ainsi que les bateaux présents dans le secteur. Vous pouvez aussi utiliser votre téléphone portable et composer le 196, numéro d'urgence en mer. 

Prévenir ses proches à terre

C'est une des règles de base qu'un plaisancier a oublié d'appliquer l'été dernier au port d'Honfleur. 

Il est parti sans rien dire à sa femme. Après quelques heures d'absence de nouvelles, elle était très inquiète et nous a prévenu. Deux hélicoptères et deux navires de la SNSM ont été mobilisé... le propriétaire était en train de boire l'apéro amarré au port d'Honfleur.

Phillippe Auzon

L'utilisation d'un hélicoptère coûte environ 5.000 euros par heure, sans compter bien sur les moyens humains mis à disposition pour entreprendre des recherches en mer. Prévenir de sa destination et de ses intentions permet une plus grande efficacité dans les interventions et évite de faire perdre du temps. 

Tu resteras humble

L'adrénaline, l'excitation, autant des sensations qui peuvent nous donner des ailes et accroître notre confiance en nous. Mais un excès de confiance peut être dangereux et conduire à des négligences et des prises de risques. La grande majorité des incidents sont dus à des erreurs humaines. 

L'excès de confiance et l'insouciance sont les deux soucis majeurs dans les facteurs humains.

Guillaume De Corbiac- fondateur de safetics

 

Des règles qui peuvent paraitre évidentes mais qui le sont moins dans la réalité. La start up safetics a fait paraître la première check list nautique approuvée par le ministère de la mer. Une liste de contrôle établie avec des retours d’expériences, et les conseils des différents CROSS de France, qui peut être très utile pour éviter de nombreux désagrements. 

Le cerveau humain peut s'avérer défaillant, surtout lorsqu'il s'agit de gestes routiniers. Dans l'aéronautique, les checklist existent depuis 1930, et elles sont toujours aussi efficaces.

Guillaume De Corbiac

 

Alors pour voguer en toute tranquilité cet été, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire.

 

Parmi les sources utilisées pour cet article : 

L'oeuvre du marin breton

La checklist safetics

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.