Les cadeaux de Noël, une source de stress ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet .

Selon une enquête réalisée par l'IFOP en décembre 2021, choisir, acheter et préparer les cadeaux de Noël peut générer plus de stress que le plaisir d'offrir…

"Plaisir d'offrir, joie de recevoir", si ce slogan est bien connu, la réalité est toute autre quand approche Noël.  Selon une enquête publiée le 9 décembre 2021 par l'IFOP / Les Dénicheurs, plus de 7 Français sur 10 sont stressés par les achats de cadeaux de Noël. Et pour ce qui concerne les cadeaux reçus, 6 Français sur 10  ont déjà fait croire qu’un cadeau leur plaisait alors que ce n’était pas le cas.    



Trouver les bonnes idées de cadeaux, faire une liste d'achats, aller dans les magasins, faire les paquets cadeaux : le rituel des fêtes de fin d'année est bien connu, même si, et c'est nouveau, une part de plus en plus importante des achats se fait sur Internet. S'ajoute alors l'attente du livreur et l'angoisse du colis perdu ou endommagé.  



Quel est donc notre rapport aux cadeaux de Noël ? C'est qu'a cherché à savoir cette enquête menée par l'IFOP à la demande du site LesDenicheurs.net, un "comparateur de produits permettant de mieux consommer" auprès d'un échantillon représentatif de la population.

Si de rares précautionneux (8%) anticipent leurs achats de Noël en les réalisant avant le mois de novembre, une majorité de Français (83%) achète leurs cadeaux de Noël au dernier moment, en novembre et décembre, dans un contexte de tension :  

  •  77% des Français ressentent un stress lié à l’achat de cadeaux de Noël
  •  Plus de la moitié (58%) ont peur de ne pas trouver la bonne idée de cadeau  

Le bon cadeau à la bonne personne

Si plus de 9 Français sur 10 (91%) ressentent du plaisir à faire des cadeaux pour Noël (ou pour un anniversaire) le choix de ce cadeau peut être une source de stress. L'enquête de l'IFOP nous apprend en effet que plus de la moitié des Français (52%) ont déjà eu honte d’un cadeau qu’ils ont offert. Et  31% ont déjà ressenti ce sentiment à l’idée que l’on puisse penser qu’ils ne s’étaient pas assez investis pour trouver le bon cadeau.



Quant à la valeur du cadeau, la gêne d’être perçu comme quelqu’un de pingre (30%) est plus fréquente que celle d’être vu comme quelqu’un de dépensier (22%).



Autre sentiment ressenti, celui de la honte de passer pour quelqu’un de "has been" (24%) qui est sensiblement équivalent à celui de paraître comme ayant mauvais goût (26%), les deux n’étant pas antinomiques et pouvant même se cumuler dans un même cadeau !

Et le cadeau que l'on reçoit ?

Le déséquilibre entre cadeau reçu et cadeau offert est un autre cas de figure de situation parfois déplaisante. Le plaisir de recevoir n'est donc pas toujours au rendez-vous :

  • 72% des personnes interrogées ont déjà ressenti un sentiment déplaisant vis-à-vis d’un cadeau de Noël, une proportion qui monte à 83% chez les 18-24 ans.        
  • 6 Français sur 10 (62%) ont déjà fait croire qu’un cadeau leur plaisait alors que ce n’était pas le cas. Plus d’1personne  sur 5 (21%) a en revanche déjà clairement exprimé sa déception. 

Avoir le sentiment d’offrir un présent moins bien que celui qu’ils ont reçu a déjà contrarié 41% des personnes interrogées contre 30% qui ont été gênées par la situation inverse.  



Et au sein du couple, 57% des personnes interrogées indiquent que le cadeau qu’ils ont fait à leur conjoint était mieux que celui qu’ils ont reçu de sa part. Les hommes sont légèrement plus nombreux (59%) que les femmes (55%) à avoir ce sentiment…  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité