Les personnels de l'administration pénitentiaire réagissent contre les violences

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Les syndicats Cgt et Fo demandent aux personnels des centres de détention et maisons d'arrêt de Normandie, de retarder d'1/4 d'heure, les prises de service. Une action nationale,prévue jeudi destinée à protester contre les agressions dont sont victimes les agents de la pénitentiaire.

Par Jean-Luc Drouin

Les syndicats dénoncent la progression incessante des agressions verbales ou physiques, des mutineries voire des tentatives de meurtres en détention. Agressions dont le personnel pénitentiaire est la cible.

Le phénomène est national, et les établissements pénitentiaires Normands sont largement touchés. Le dernier acte de violence remonte au mardi 27 septembre à Condé-sur-Sarthe (Orne) où des surveillants ont été agressés alors qu'ils tentaient de placer un détenu en quartier d'isolement.

Les syndicats soulignent que le plan de construction de nouvelles prisons avec plus 10.000 places, dans les 10 ans, annoncé par la Chancellerie, "ne peut, à lui seul être une réponse aux difficultés rencontrées par les personnels".

Les syndicats interpellent le ministère de la Justice "pour qu'il tienne compte du manque de moyens humains et matériels. Une situation qui fatigue les agents et ne leur permet pas de remplir leurs missions correctement". 

Sur le même sujet

Les + Lus