10 km autour de Saint-Lô : baladons-nous dans les bois

Vivre à Saint-Lô et partir se balader tout en respectant la restriction sanitaire des 10km autour de chez soi, c’est possible ! On vous emmène vers une petite forêt de Mingrey peu connue et accessible à toute la famille offrant une bonne dose de dépaysement.

© Hugo Guillochin / Eden

Et si on se baladait autour de Saint-Lô ? Seule contrainte : respecter une distance maximale de 10km autour de la ville.

Point de départ, le bord de la Vire : il vous suffit d'emprunter le début du chemin de halage et précisément de la partie située entre Saint-Lô et Agneau de l'autre côté du cinéma actuel.

A l’extrémité de la rue Quai Joseph-Hardy, au-delà du parking, un petit chemin se profile et un panneau indiquant la direction « Mont Saint Michel » vous confirme ainsi que vous êtes au bon endroit. 

Saviez-vous que ces voies avaient vocation à faire avancer des embarcations sur les voies fluviales ?

Il faut remonter le temps avant l’époque des bateaux à moteur. Les bateaux à voiles n’étaient pas adéquates pour la navigation sur ces cours d’eau, les petites embarcations  étaient donc tirées par des cordes via une traction humaine ou animale le long du canal.

C’est ce qu’on appelle donc les chemins de halage. La tâche paraît titanesque mais en réalité que  plus difficile était de démarrer le mouvement, l'eau aidant ensuite au glissement de l'embarcation.

Sur 2 kilomètres, la balade longe la Vire et il est agréable d'y découvrir une campagne qui revit. On y observe des haies typiques de Normandie, mais aussi des bourgeonnements qui nous rassurent. L’hiver est derrière nous.

durée de la vidéo: 02 min 15
10km autour de Saint Lo

Pour poursuivre notre périple, il faut veiller à bien tourner sur votre droite une fois passé sous le pont de la déviation de Saint-Lô. Un passage sous la voie ferrée sécurise la traverse et vous mène via une petite montée au chemin de terre « Le Rocreuil » situé sur votre gauche.

A l'issue de ce chemin, vous arrivez sur la route de la Falaise.

Une véritable route en montagne russes avec des variations de hauteurs constantes et ainsi, de beaux points de vue sur la vallée de la Vire.

Ouvrez les yeux vers le bocage et les prairies à perte de vue, sur cette route, quelques chevaux et un âne baptisé Napoléon sont souvent en bordure de route. A l'arrivée du premier carrefour, c'est simple il faut aller tout droit sur la départementale D88 en direction de Saint Gilles.

Nous sommes dans les petites routes bucoliques, évoquant les célèbres chemins creux des environs. 

Avis aux plus sportifs, il s'agit d'un itinéraire idéal pour éliminer les excès car jamais plat. Pour preuve le dénivelé complet frôle les 100 mètres. Cette route offre une belle diversité de couleurs, notamment un champ de colza à la couleur jaune étincelant et à l’odeur atypique.

© Hugo Guillochin

La forêt approche mais il faudra avant cela redoubler de vigilance en arpentant la D972 qui est assez fréquentée. Il s'agit de l'unique accès à la route forestière que nous déconseillons aux familles avec de jeunes enfants.

Ultime recommandation :  s'engouffrer sur une chemin indiqué "voix sans issue" pour parvenir à la forêt de Mingrey.

La forêt de Mingrey

Un panneau indique l'arrivée au bois et on trouve ici un petite forêt mais très impressionnante. De grands pins, de la menthe sauvage, de quoi prendre un grand bol d’air frais.

© Brieuc Ghorchi

Un livre, une sieste, une balade, c'est une destination assez magique qui conviendra à toute la famille en adaptant votre moyen de transport.

La balade vous tente ? Vérifiez que vous habitez bien à moins de 10km sur le site géoportail.

Pour retrouver d’autres conseils, vous pouvez retrouver les replay de l’émission Ensemble C’est Mieux Normandie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 confinement : envie d'évasion randonnée nature