Cet article date de plus de 6 ans

Amy Graham et son cheval français met la Manche à l'honneur

Amy Graham, la plus normande des Australiennes, avec son cheval français a brillé au dernier Saut Hermès, en remportant une des plus grosses épreuves du CSIO. Les téléspectateurs et internautes de France 3 ont pu la découvrir. "Un vrai personnage" selon notre reporter.
Vous avez pu le suivre sur le web, le Saut Hermès se tenait le week-end dernier à Paris. Le spécialistes ont vu dans ce rendez-vous de haut niveau sportif de belles performances. L’Ouest de la France et la Manche en particulier sont à l’honneur au palmarès. La plus normande des Australiennes, Amy Graham a remporté avec le français Julien Epaillard l’une des plus grosses épreuves de ce rendez-vous: le Saut Hermès.

L'organisation de la séquence était originale puisque disputée par couples dont la composition était tirée au sort : les dix meilleur(e)s cavalières et cavaliers du concours, sur deux manches, au chronomètre et sans barrage. Sur son étalon français, Bella Bouloubet, aux ascendances prestigieuses (Galoubet A), son équipe a devancé de 50 centièmes les premiers poursuivants.


Le climat de nos prairies est favorable à sa progression. Cette jeune femme d’à peine 30  ans s’est installée en 2013 au Haras du Ry à Brévands dans la Manche. L’Australie quand on commence à 5 ans et que l’on gravit tous les échelons devient vite trop petite comme théâtre d’expression et trop éloignée des lieux de concentration et de compétition. L’Europe, et la Normandie en particulier, elle ne s’en cache pas « c'est ce qu’il se fait de mieux pour les chevaux et l’élevage».  Alors avec ses parents, céréaliers sur une exploitation de 6 000 hectares de l'autre côté de la terre, ils ont choisi ce havre entièrement dédié à  l'équitation. 
Une de nos équipes était allée la rencontrer alors qu’elle préparait les Jeux Equestres Mondiaux. Pour Emilie Flahaut notre reporter "C'est une sacrée personnalité. Pendant le reportage, elle a insisté pour que je monte son cheval alors qu'elle n'a qu'un seul cheval de tête. Je n'étais pas équipée mais elle a insisté une nouvelle fois et m'a donné sa bombe. Elle voulait vraiment que je me rende compte du confort de son cheval. C'est une jeune femme très accueillante qui a à coeur de partager sa passion. Ce fut une belle rencontre et un beau souvenir de tournage."

Amy Graham s'installe dans la Manche


Un des centres d'entraînement avant JEM

Des installations (75 hectares, une carrière, un manège couvert, un gîte...) qui sont ouvertes à la location. Ils sont nombreux à venir travailler là. D'ailleurs, côté web, nous avions suivi l’équipe de France de Paradressage qui réalisait sa dernière préparation la semaine précédant les épreuves sur l’Hippodrome de Caen à la fin août..
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval équitation animaux