Une entreprise normande propose aux seniors un téléphone fixe pour appeler en WhatsApp

C'est une innovation qui pourrait bien soulager beaucoup de nos aînés, parfois en difficulté face aux nouvelles technologies. Une start-up de la Manche vient de paramétrer un téléphone fixe qui propose les appels en vidéo. Pratique en cette période de virus et de confinement.

Décrochez, vous vous voyez, c'est simple  comme un coup de fil
Décrochez, vous vous voyez, c'est simple comme un coup de fil © La Vie Mobile

"Mes grands-parents, on leur a offert une tablette il y a 3 ans, ils n'ont pas réussi à bien s'en servir. Je voulais donc sortir un produit innovant, facile, où il n'y ait ni le sens de l'écran à gérer, ni ou appuyer." Le constat de Lucas Galle est on ne peut plus clair. "Le téléphone à clapet est trop simpliste, le smartphone trop compliqué."
 

Le téléphone à clapet est trop simpliste, le smartphone trop compliqué.

Lucas Galle, gérant de la Vie Mobile

 


Ce jeune Breton a travaillé dix ans dans des entreprises de téléphonies. Et il en a vu des seniors en boutique, perdus devant tant de technologie, d'applications. Alors après avoir créé sa propre société, la Vie Mobile, et ouvert deux magasins, à Fougères (Ille-et-Vilaine) et Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche), il a cherché comment proposer le produit le plus adapté à cette population si particulière.
Et finalement, après des mois de recherche, la solution existait sous son nez, avec des téléphones qu'il proposait à des entreprises. "Je n'ai pas inventé ce téléphone, je l'ai adapté en le paramétrant spécialement" : le visiofixe.
 

La Vie Mobile Facebook

 

 

Un paramètrage sur-mesure

En fait, Lucas et ses acolytes font un gros ménage sur le téléphone d'origine. "Fini la météo, la calculatrice, on enlève tout, on libère beaucoup d'espace, et surtout on relie WhatsApp pour qu'en décrochant, cela déclenche automatiquement la vidéo si c'est un appel visio."
Et pour simplifier encore plus les choses, chaque contact important est associé à une touche de raccourci. Rien de révolutionnaire là, mais la personne reçoit un appareil déjà entièrement configuré et "adapté à ses besoins."
"On peut même programmer l'heure de son extinction pour ne pas être dérangé au milieu de la nuit", ou encore ajouter des écouteurs en bluetooth ou brancher une enceinte pour amplifier le son, si on est malentendant.
 

On prend le temps de faire un diagnostic avec la personne, pour savoir ce qu'il lui faut vraiment, avec un abonnement ou non.

Lucas Galle, gérant de la Vie Mobile


Deux formules sont possibles :


Un succès immédiat


Il y a deux semaines à peine, il lancait sa vidéo de démonstration sur les réseaux sociaux, un dimanche. Et tout de suite, les messages se sont multipliés. "On a 25 appels par jour, j'ai rappelé Alexis qui était en chômage partiel et il passe ses journées maintenant à paramétrer des téléphones pour nos nouveaux clients."

Des EHPAD se sont déjà montrés interessés également. Ces établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes souhaitent le mettre à disposition de leurs résidents. "Jusqu'à maintenant, c'était surtout de l'Ille-et-Vilaine et de la Manche, mais ça commence à venir de Paris et de toute la France, depuis que les médias parlent de nous. Même Europe 1 a fait une chronique sur nous, sans même nous prévenir", sourit le jeune homme.

Forcément en cette période de confinement, il est rassurant de savoir qu'on peut protéger nos anciens tout en gardant le contact, visuel !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies économie confinement santé société covid-19 génération senior téléphonie