La baie du Mont-Saint-Michel (50), riche en biodiversité doit être préservée : on vous explique pourquoi

Du 4 au 6 juin 2022, se déroule une grande opération de sensibilisation auprès du public sur la préservation de la biodiversité de la baie du Mont-Saint-Michel (50). La baie est en effet un formidable espace, où de nombreuses espèces animales viennent se reproduire à la fin du printemps. Cette opération vise à sensibiliser les nombreux touristes sur les bons gestes à adopter pour ne pas perturber ces espèces protégées.

On connait la grande valeur patrimoniale du Mont-Saint-Michel (50), mais on connait peut-être moins le formidable réservoir de biodiversité de sa baie. Elle s'étend sur 500 km² et figure depuis 1979 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Oiseaux, mammifères marins, hermelles, de très nombreuses espèces ont élu domicile dans la baie du Mont-Saint-Michel. En cette période de fin de printemps, la période de reproduction de nombreuses espèces bat son plein. C'est le cas pour les oiseaux nichant sur les plages, comme les gravelots à collier interrompu ou dans les dunes, comme les Hirondelles de rivage.

Certaines espèces nichent dans les marais, comme les Échasses blanches ou les Avocettes élégantes. C'est le cas également des Phoques veaux-marins qui mettent bas en fin de printemps et allaitent leurs petits sur les bancs de sable qui se découvrent à marée basse.

Autant d'espèces protégées qui sont sensibles, pendant leur période de reproduction aux dérangements causés par les nombreux touristes qui se promènent au printemps dans ce décor naturel. 

Un week-end de sensibilisation 

Du 4 au 6 juin, une grande campagne de sensibilisation auprès du public est organisé dans la baie. L'objectif est de faire connaitre les bons gestes à adopter pour éviter de déranger les animaux. Et ils sont nombreux selon l'Office français de la biodiversité (OFB).  Dans cette longue liste de précautions, il y a les évidences que parfois, distrait par la beauté du lieu, on oublie. Rester dans les secteurs autorisés à la promenade, tenir son chien en laisse et ne pas l'encourager à faire décoller les oiseaux ou à s'approcher des phoques.

Il est également recommandé de laisser les galets et le sable sur place, pour conserver le milieu de vie des oiseaux et de nombreuses espèces d'invertébrés. Pour ce week-end de sensibilisation, tous les services concernés sont le pont. L'unité littorale des affaires maritimes, les services départementaux de l'office français de la biodiversité de la Manche et de l'Ille-et-Vilaine et la gendarmerie départementale, avec la brigade nautique de Granville.

Cette opération de sensibilisation est également soutenue par l'établissement public du Mont-Saint-Michel (50) et le groupe ornithologique normand. Cette mobilisation est également l'occasion de rappeler et d'expliquer les règles en matière d'accès à l'îlot de Tombelaine, de cueillette de la salicorne ou de pêche à pied dans la baie.

D'autres opérations de ce type se dérouleront pendant l'été en baie du Mont-Saint-Michel (50) et sur l'ensemble du littoral.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité