• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

National : Avranches s'accroche

Damien Ott et les joueurs de l'US Avranches
Damien Ott et les joueurs de l'US Avranches

Vendredi, Avranches a arraché le match nul à Créteil (2-2), et reste placé à portée du podium de National. Mercredi prochain, son dernier match de 2016 à Concarneau lui permettra de savoir s'il peut encore rêver de Ligue 2 l'année prochaine.

Par David Frotté

L'espoir est toujours permis. C'est déja ça.
Supérieur jusqu'ici en coupe de France, Avranches a justifié son statut de favori face à des clubs hierarchiquement inférieurs. Un 32e de finale l'attend désormais face à une équipe de Ligue 2, Laval, le 6 janvier prochain.

En championnat, c'est moins flagrant, et le club de la Manche bataille beaucoup plus.
Avec six matchs nuls sur les 8 derniers matchs, le club de la Manche n'avance pas au rythme d'un prétendant à la montée, mais il avance et se retrouve à deux petits points du podium de National.

Le problème, c'est qu'il n'est pas le seul en embuscade; Derrière Boulogne et Concarneau qui ont pris un peu d'avance, sept équipes se tiennent à une victoire près, dont le voisin normand Quevilly-Rouen Métropole (6e). "C'est un chammpionnat ouvert, qui ne tient à rien", confirme Damien Ott, l'entraineur avranchinais. "Aucune équipe ne se dégage ni en haut, ni en bas. 9e, on peut s'estimer à notre place, capable de gérer les rencontres, mais pas de les gagner."


On n'est pas assez solide dans nos temps faibles


Car oui, vendredi, il n'aurait pas été choquant que l'USASM l'emporte. Les bleus n'ont encore une fois pas été impressionnant vendredi chez 12e, Créteil, mais ils étaient devant (Fofana 32e). Sauf qu'en trois petites minutes, ils ont été punis par deux buts des joueurs de la région parisienne (Mimoun 77e et Puygrenier 79e). "Les scénarios se répètent. On n'est pas assez solide dans nos temps faibles... Pendant 1h15 on fait souffrir l'adversaire, mais on concède beaucoup d'occasions sur un quart d'heure et c'est fatal."

Du coup, Avranches a bien failli perdre, et heureusement un penalty à cinq minutes de la fin (Lavenant 86e) lui a permis de sauver le match nul, un point précieux pour les têtes. "Si on arrive à faire un résultat mercredi à Concarneau, on pourra faire un réel bon bilan de cette première partie. Non, le club n'a pas fait de la montée un objectif ; vu notre budget, pas de pression. Si on y arrive, c'est qu'on aura bien travailler."

Concarneau, promu et surprenant 2e du championnat pourrait presque être cité en exemple.

Sur le même sujet

Vernon : dernier hommage à Michel de Decker

Les + Lus