Saint-Senier-de-Beuvron fait plier le milliardaire Elon Musk et son projet Starlink

Publié le Mis à jour le

C'est un peu l'histoire de David contre Goliath ! Après plus d'un an de bataille, les élus et les 368 habitants du village de Saint-Senier-de-Beuvron ont réussi à empêcher l'installation d'antennes satellites, voulues par le géant américain Space X d'Elon Musk.

L'entreprise d'Elon Musk renonce et s'en va discrètement, sur la pointe des pieds, sans même prévenir les principaux intéressés.

C'est par son réseau que François Dufour, l'ancien conseiller régional EELV, apprend la nouvelle que tout un village espérant tant, sans trop y croire.

"J'étais à une réunion, lorsque je reçois un message d'une amie. Elle m'annonce que l'ARCEP* vient de publier une décision qui abroge celle prise en 2020, autorisant la société américaine à utiliser des fréquences radioélectriques. En clair, Starlink jette l'éponge." 

*Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse

C'est écrit noir sur blanc sur ce document . L'entreprise d'Elon Musk, deuxième fortune mondiale, se retire du Sud-Manche, par un simple mail : " Vu la demande par voie électronique de la société STARLINK FRANCE SARL, reçue le 4 janvier 2022 (...) La décision n° 2020-1452 en date du 1er décembre 2020 est abrogée à compter de la date de la présente décision."

Comment 368 habitants ont-ils fait pour mettre KO le géant américain d'Elon Musk ?

D'abord, ils se sont mobilisés pour faire parler d'eux, posant même devant le photographe de Paris Match. Suffisant pour intimider les ingénieurs de Starlink ? 

Pas franchement. Ils ont surtout posé les bonnes questions. François Dufour, ancien paysan devenu spécialiste des ondes électromagnétiques en connaît un rayon sur les bras de fer, face aux géants. Et puis monsieur le maire, Benoît Hamard, électricien-plombier-chauffagiste, s'est penché sur le dossier. Ensemble; ils ont bousculé la stratégie, pensée outre-Atlantique.

A aucun moment, ils nous ont donné des retours d'expérience que nous voulions absolument avoir en notre possession. Donc nous avons fait reculer le projet en demandant de plus en plus d'informations et on n'a jamais eu de réponse.

Benoît Hamard, maire de Saint-Senier-en-Beuvron

Elon Musk, SpaceX, Starlink et  ... Saint-Senier-de-Beuvron ?

Ce champ verra encore pousser de la luzerne et non les neuf antennes de 2,86 m de haut, imaginées par SpaceX, via sa société Starlink.

Reprenons. SpaceX, c'est la propriété d'Elon Musk, dont la fortune est estimée à 277 milliards de dollars, selon nos confrères du Monde. L'entreprise s'est spécialisée dans la conquête spatiale vers la Lune et Mars. 

En parallèle, le géant développe le programme Starlink. C'est une constellation de satellites permettant l'accès à Internet par satellite, pour apporter une connexion à haut débit dans les zones mal desservies par la fibre ou même l'ADSL. Et pour cela, l'entreprise doit implanter des relais terrestres. D'où les neuf antennes dans le Sud Manche.

Reportage de Nicolas Dalaudier et Simon Derrien

durée de la vidéo : 01min 42
Saint-Senier-de-Beuvron fait plier le milliardaire Elon Musk et son projet Starlink ©Reportage de Nicolas Dalaudier et Simon Derrien

Ces colosses, qui cherchent la rapidité de l'info et le fric, ont des pieds d'argile. A partir du moment où l'on se mobilise, la non-violence, le dialogue, des questions, je pense que ça doit embarrasser, jusqu'en haut lieu. Il faut vraiment que l'Etat prenne conscience que ça ne peut plus durer ça.

François Dufour, ancien conseiller régional EELV

A écouter aussi le podcast de France Culture, diffusé le 27.05.21