Après un bureau de change, un tabac-presse : deuxième braquage en une semaine à Cherbourg

Moins d'une semaine après le braquage à main armé d'un bureau de change, un bar-tabac du centre-ville de Cherbourg-en-Cotentin a été visé par le même type de procédé. Cette fois encore, le hold-up semble être commis par un homme seul. Une enquête est en cours.

Mercredi 10 juillet, le tabac-presse Le Longchamps, situé boulevard Schuman en centre-ville de Cherbourg a été victime d'un braquage à main armé, selon une information révélée par La Presse de la Manche.

Vers 16h, un homme dissimulé derrière un masque chirurgical noir et armé d'un pistolet a fait irruption dans le commerce, intimant à une employée de lui remettre la caisse. Celle-ci prévient le propriétaire, qui donne sans hésiter le contenu de la caisse au malfaiteur.

Le braqueur s'enfuit... à vélo

Une fois le butin enfourné dans son sac, le braqueur s’est enfui à vélo. Selon le propriétaire du commerce, le préjudice s'élève à plusieurs milliers d'euros. Prévenue sitôt le délinquant parti, la police a sillonné les rues du centre-ville cherbourgeois, en vain. 

Les images de vidéosurveillance du commerce devraient permettre aux enquêteurs de se faire une idée plus précise de l'homme désormais activement recherché. 

Simple coïncidence ou vraie série 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Cherbourg, comme confirmé par Pierre-Yves Marot, procureur de la République. Elle a été confiée aux policiers du commissariat de Cherbourg-en-Cotentin. 

Ce braquage intervient moins d'une semaine après celui d'un bureau de change situé à quelques centaines de mètres du tabac-presse. 80 000 euros avaient alors été dérobés, là aussi par un homme seul. Toutefois, le hold-up avait été plus violent, puisque le bandit avait aspergé la salariée de gaz lacrymogène avant de s'enfuir. 

Pour l'heure, aucun lien n'est établi entre les deux attaques.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité