Cet article date de plus de 4 ans

Cherbourg: une épicerie zéro déchet

Faire ses courses sans générer de déchets, c'est l'initiative d'une épicerie écologique qui vient d'ouvrir à Equeurdreville dans l'agglomération Cherbourgeoise.On y trouve des produits en vrac, vendus dans des bocaux consignés.

Des bocaux partout et rien d'autre. Pas d'emballage, pas de plastique ni de cartons colorés...On reconnaît les produits vendus à leurs couleurs et leurs aspects à travers le verre transparent. Des pâtes, du riz ou bien encore de la farine sont disposés sur les étagères. Les produits sont livrés en vrac, tout est conditionné dans des bocaux consignés. 


La consigne

C'est le concept de l'épicerie zéro déchet qui se nomme "la consigne". Pourquoi ce nom? La consigne est un principe vieux comme le monde. Les récipients sont utilisés, puis ramenés à l'épicerie, lavés, étiquetés et enfin réutilisés à l'infini. Aline Briwa, qui se présente comme une "agitée du bocal" est la responsable des lieux. Elle propose 50% de produits biologiques dans son épicerie durable.


Une militante écologiste

Cette militante écologiste cite l'émission de France Inter Planète Environnement  sur le site de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank qui lui a permis de financer ce projet. "Ce système existe encore dans le milieu de la restauration et permet de supprimer 500000 tonnes de déchets chaque année et d'économiser 75% d'énergie primaire par rapport au recyclage. " En réalité, nos confères se réfèrent aux données livrées par le réseau Consigne, une association de loi 1901, qui fait le point sur cette pratique sur sa page. "La consigne des emballages pour réutilisation a été quasiment abandonnée en France dans les années 60. Il y a une vingtaine d’années, une bouteille consignée rapportait quelques centimes à son propriétaire, évitant dans le même temps d’encombrer sa poubelle et d’impacter l’environnement."


Reportage Sylvain Rouil et Claude Leloche

durée de la vidéo: 01 min 38
Epicerie zéro déchet

Karine Graillot: cliente et soutien du projet via Kiss Kiss Bang Bang
Aline Briwa: créatrice de "La consigne"


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société cotentin économie