Des pompiers de la Manche victimes d'insultes, de coups et de crachats à Cherbourg-en-Cotentin : 6 mois de prison ferme

C'est l'exemple même de la violence qui s'installe envers les pompiers depuis quelques temps.Des pompiers de la Manche ont été agressés par un homme qu'ils tentaient de secourir après un malaise dû à l'alcool. L'auteur des coups a été condamné dès le lendemain à 6 mois de prison ferme.

photo d'illustration
photo d'illustration © Alexandre MARCHI/maxppp
L'incident n'a pas été très grave en lui-même mais il aurait pu déraper. Et, surtout, il reflète bien le climat de violence dont nos pompiers sont victimes.
3 sapeurs du SDIS 50 était en intervention dans la nuit du 4 au 5 novembre 2019 à Tourlaville, rue du 8 mai, vers 3 heures du matin. Ils ont été appelés pour intervenir après une chute.
Quand ils arrivent à l'adresse indiquée, trois personnes fortement alcoolisées occupent le logement. L'une d'elles est à terre.
Les pompiers s'approchent pour la soigner mais à cet instant la personne se rebelle et devient violente : des assiettes sont lancées, des coups fusent au milieu des insultes. Dans l'action, les pompiers se font même cracher au visage.


La fois de trop


Après avoir échappé comme ils le pouvaient à leur agresseur, ils ont dû quitter le logement. Les hommes du SDIS qui en ont vu d'autres ont réagi en portant plainte. Le dérapage a été évité mais toute la caserne a été émue de ce nouvel incident.
Au-delà des plaintes individuelles, une plainte collective du service a également été déposée.
Des incidents de ce type ont lieu en moyenne 5 fois par an, à Cherbourg, mais l'Etat-major a réagi sur cette fois de trop.


"Pour l'Etat-major c'est inacceptable. l'état alcoolique est une explication mais pas une excuse. On ne doit pas laisser cette violence s'installer ou se banaliser." (Lieutnant-Colonel Guillaume Quetier- SDIS50)



Le Préfet de la Manche leur a apporté tout son soutien dans un tweet :
"Le Préfet de la Manche souhaite apporter tout son soutien aux pompiers qui ont été victimes de violences physiques et verbales lors d'une intervention sur l'arrondissement de #Cherbourg. Il déplore cette attitude et condamne ces agissements."
 

Tout comme la députée LREM, Sonia Krimi :
"Pendant qu’ils doivent se défendre, ils ne peuvent pas remplir leur mission principale : Sauver."
 

Prison ferme 


L'auteur des coups, un homme, a été présenté ce 5 novembre 2019, au lendemain des faits, devant le tribunal de Cherbourg. Il a été condamné à 6 mois de prison ferme et 6 mois de mise à l'épreuve. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers société cotentin
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter