Cinq amies britanniques collectent des chaussettes pour les réfugiés

Dans le Coutançais, Helen Laziou-Roger collecte des chaussettes pour les réfugiés. Cette Britannique a a adhéré à l'initiative lancée par une de ses amies,bénévole dans le camp de Calais.

Helen Laziou-Roger se présente comme "la fée des chaussettes". elle reconstitue des paires qu'elle enverra dans des camps de réfugiés.
Helen Laziou-Roger se présente comme "la fée des chaussettes". elle reconstitue des paires qu'elle enverra dans des camps de réfugiés.
"On a tous des chaussettes dépareillées qui sont à la maison et qui sont dans un petit coin à attendre de trouver leur moitié", explique Helen Laziou-Roger, "Donc je me suis proposée de devenir une fée des chaussettes et de trouver des chaussettes similaires pour recréer des paires". Ces paires de chaussettes sont destinées aux réfugiés. C'est son amie Debbie, bénévole dans le camp de réfugiés de Calais, qui est à l'initiative de cette opération baptisée "Socks for refugees".

Les deux femmes et trois de leurs amies ont lancé le 20 octobre dernier un site internet ainsi qu'une page Facebook pour collecter des chaussettes. Elles en ont déjà envoyé 7000, à Calais mais aussi dans d'autres camps situés dans iles grecques, en Irak, en Serbie ou en Croatie. En Normandie, Helen a récolté presque 300 paires en une semaine.

Avec l'automne puis l'hiver, le besoin de chaussette est de plus en plus urgent. "Ils (les réfugiés) ont beaucoup de kilomètres à faire et maintenant, le temps est de plus en plus humide, l'équipe médicale de Calais traite des pieds qui sont en train de pourrir", explique Helen Laziou-Roger.


Reportage de Elise Ferret et Suzana Nevenkic
Intervenante:
- Helen Laziou-Roger

durée de la vidéo: 01 min 56
Cinq amies britanniques collectent des chaussettes pour les réfugiés

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société