Maltraitance animale : le calvaire d'une cinquantaine d'animaux victimes d'actes de cruauté et de sévices graves

Une femme comparaît ce mardi 17 janvier 2023 devant le tribunal de Coutances (50) pour des faits de maltraitance animale. Actes de cruauté, malnutrition, le calvaire a duré plusieurs années pour des dizaines de chats et de chiens

Une jeune femme comparaît ce mardi 17 janvier 2023 devant le tribunal de Coutances (50) pour des faits de maltraitance animale. Les faits se sont déroulés pendant plusieurs années dans la commune de Carentan-les-Marais (50).

Selon l'association 40 En Chats qui a porté plainte, " une cinquantaine d'animaux auraient été concernés au cours des quatre dernières années". Malnutrition, absence de soins et même actes de cruauté, les chats et les chiens ont vécu un véritable calvaire. Selon l'association, certains chatons et chiots " auraient été jetés par la fenêtre".

L'association 40 En Chats qui a déposé plainte une première fois en juin 2021 contre la jeune femme et une seconde fois en mai 2022, a pu recueillir une dizaine d'animaux seulement. Certains n'ont pas pu être sauvés, notamment les 6 chatons. Les autres, des jeunes chiots et des chats adultes ont été soignés, vaccinés et castrés. 

On voudrait que la loi qui impose l'identification des chiens et chats par tatouage ou puçage soit respectée. Un chien ou un chat ne peut pas être cédé sans être identifié. Et bien souvent dans des cas de maltraitance, les animaux que l'on retrouve ne sont pas identifiés.

Nathalie Arnaud

Bénévole Association 40 En Chats

Lors de l'audience de ce mardi, le procureur de la république de Coutances a requis deux mois de prison avec sursis et 2 000 euros d'avance contre la jeune femme.