Cyclisme. Pour 3 secondes, Armirail bat Vauquelin et redevient champion de France du contre-la-montre dans la Manche

L'Occitan Bruno Armirail a récupéré son maillot de champion de France du contre-la-montre à Saint-Martin-de-Landelles, dans la Manche, jeudi 20 juin 2024. Déjà lauréat en 2022, il a devancé le Normand Kévin Vauquelin pour 3 secondes seulement à Saint-Martin-de-Landelles.

Tout comme Audrey Cordon-Ragot deux heures plus tôt, Bruno Armirail reprend sa tunique de champion de France du contre-la-montre. Abandonné l'an dernier à Rémi Cavagna, le maillot bleu-blanc-rouge revient donc sur les épaules du coureur de la Décathlon-AG2R.

Vauquelin battu pour un rien

Ce jeudi 20 juin, il a parcouru les 35,5 km entre le Mont-Saint-Michel et Saint-Martin-de-Landelles en 43'43", soit 3 secondes de moins que le Calvadosien Kévin Vauquelin. Presque à domicile, le Normand a tout donné et a longtemps cru tenir le graal national pour la première fois de sa carrière. 

3 secondes sur 35 kilomètres, c'est pas beaucoup... C'est difficile à digérer. Est-ce que j'ai assez rentré la tête ? Est-ce que j'ai relancé quand il fallait ? C'est plein de détails mais ça donne envie de plus travailler. La revanche sera dimanche

Kévin Vauquelin, vice-champion de France du contre-la-montre

Bruno Armirail a dominé le chrono du début à la fin, toujours en avance aux temps intermédiaires qui jalonnaient le parcours. Cependant, son fléchissement à 10 km de la ligne d'arrivée (de 25" à 6" d'avance entre le 25e et le 30e km) a laissé planer le suspense, et redonner des espoirs aux supporters normands.

"Ça a été dur, il fallait s'arracher, raconte le désormais double champion de France. Je suis parti un peu fort, mais les jambes tournaient bien alors j'ai continué mon effort. Je n'entendais pas bien dans l'oreillette et à mi-parcours, j'ai pris un petit coup derrière la tête parce que je pensais être derrière Kévin". 

Une revanche dimanche ?

À 30 ans, le natif de Bagnères-de-Bigorre est heureux de gagner à nouveau le championnat national. "En 2022, beaucoup avaient cru que j'avais été champion de France du chrono parce que je n'avais pas été sélectionné pour le Tour de France. Cette fois, je prouve que ça peut marcher quand même, que je peux atteindre les objectifs".

Armirail a aussi eu un mot pour son dauphin : "Je suis sûr que Kévin va en gagner un (ndlr : titre de champion de France du chrono) dans l'avenir". En attendant, le Normand annonce la couleur pour la course en ligne de dimanche. "Depuis le début de l'année, la forme est là. Il faut continuer sur cette lancée, qui plus est en Normandie, avec un goût de vengeance en plus". C'est tout ce qu'on souhaite au coureur de Tilly-sur-Seulles. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité