D-Day : des dessins d'enfants font remonter les souvenirs de la Guerre en Normandie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kanwaljit Singh .

Le village de Saint-Côme-du-Mont, près d'Utah Beach, dans la Manche, s'est relevé grâce à la générosité de sa marraine américaine, Cécilia Judels. Des enfants de cette époque ont retrouvé, près de 70 ans après, des dessins qu'ils lui avaient offerts. Forcément, des souvenirs remontent.

Une maison colorée en gris et en orange ou encore une petite fille qui joue dans son jardin... Des dizaines de dessins d'enfants qui ont traversé le temps précieusement conservés dans un album. Un présent offert par les élèves de Saint-Côme-du-Mont à Cécilia Judels en 1954 pour lui dire "merci". L'américaine est la marraine de la commune. Une femme dont la générosité à permis de soigner les blessures et les cicatrices de ce petit village de la Manche lors du Débarquement de Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale. Des cadeaux et des dons, surtout du matériel scolaire, qu'elle faisait régulièrement aux habitants. Monique Houet avait 7 ans à l'époque, elle se souvient : "je n'ai pas de mots, c'était une période tellement délicate, ça nous ramène loin derrière" puis elle nous montre son dessin : un père noël avec un message où elle a écrit "heureux noël". Elle est émue de le retrouver 68 ans après : "c'est formidable et marrant, ça fait plaisir de retrouver ce souvenir". Une de ses camarades tombe aussi sur son propre dessin : "moi je ne me souvenais même plus de ce moment, c'est émouvant et surtout on retrouve les copines" nous confie-t-elle avec le sourire.

La bienfaitrice de Saint-Côme-du-Mont

Cécile Judels, présidente du « Comité pour la restauration d’un village normand » écrit souvent au maire de Saint-Côme, Gustave Laurence. Elle demande à devenir la bienfaitrice du village le 22 avril 1945. Pendant plus de vingt-ans, la "marraine" des saint-cômais envoie des colis avec des friandises, des livres, du matériel. Elle vient aussi à plusieurs reprises à leur rencontre et reçoit en 1954 la Légion d’honneur. C’est à cette date que le recueil des écoliers saint-cômais lui est remis. 

Le soldat Judels atterrit en Normandie en 1944

Cet attachement au village, elle le doit à son fils, le lieutenant américain Robert Judels. Il avait pris part aux opérations du Débarquement en juin 1944. Appartenant à la 101e Airborne, c'est en planeur qu'il s'est posé en Normandie. De retour aux États-Unis, il demande à sa mère Cécilia de venir en aide à Saint-Côme-du-Mont où il a combattu. Il lui raconte les dommages causés par la Guerre. Destructions, pénuries, pillages marquent le quotidien des 600 habitants du village. Les Judels ont des liens forts avec la France : ces commerçants juifs ont vécu de nombreuses années à Paris avant de rejoindre les États-Unis en 1941.

Le témoignage d'une époque à travers une exposition

Sur les 30 élèves de l'époque, 27 se sont retrouvés. Certains sont encore Saint-Cômais, d'autres viennent de plus loin. Ensemble, ils ont un projet. Ils vont exposer des photos originales, des objets et souvenirs personnels sans oublier, évidemment, leur dessin d'enfants d'hier. Tout part de ce fameux cahier remplis de croquis et de messages de remerciements. En 2004, la commune reçoit un colis, à l'intérieur de nombreux documents et l'album. Ils ont été envoyés par les descendants de la bienfaitrice après une cinquantaine d'années passées en outre-Atlantique : "elle a légué ces souvenirs à Saint-Côme, j'ai retrouvé ça dans les affaires de mon père, Gustave Laurence. Il était le maire en 1944. Il m'a beaucoup parlé de ce temps, raconté la destruction de l'église, les histoires de farines taxées et comment il a été arrêté en 1943 avec un instituteur qui avait été dénoncé par sa femme" nous raconte-t-elle les larmes aux yeux. "J'ai écrit un livre racontant cette partie de l'histoire en hommage à mon père. J'ai déjà parlé de cet album, de ces dessins".



Mais cette fois, pour le 78ème anniversaire du D-Day, elle veut aller plus loin : "je me suis dit que ce serait super de retrouver les élèves qui les ont dessinés et travailler autour d'une exposition pour la mémoire. Nous mettons aussi en place un parcours extérieur qui retrace l'histoire de Saint-Côme durant la Seconde Guerre mondiale pour les vacanciers de passage dans notre village cet été"

Un événement où une partie de l'Histoire sera racontée à travers le vécu personnel de ces enfants de Saint-Côme. L'exposition en salle de la Mairie et le parcours extérieur de mémoire sont à découvrir du 5 juin au 22 septembre 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité