La découverte d'un cimetière médiéval éclaire l'histoire du Mont-saint-Michel

© Li Genxing Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP
© Li Genxing Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP

Un cimetière datant du Moyen-Age a été découvert au Mont Saint-Michel sous la rue principale, a annoncé ce weekend l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Cette découverte permet d'en savoir un peu plus sur l'un des sites les plus visités de France.

Par CM avec AFP

Après avoir retrouvé son caractère insulaire, le Mont-Saint-Michel a entamé un nouveau chantier en janvier 2016 qui doit s'achever en 2019. Objectif:: refaire de fond en comble la totalité des réseaux qui fourmillent sous les ruelles: eau, électricité, assainissement (les gaines électriques datent ainsi de 1913 et les canalisations sont en plomb).


C'est lors de ce chantier, à la fin de l'année dernière, qu'a été découvert sous la rue principale un cimetière datant du Moyen-Âge, dans un rayon de 30 mètres autour de l'église paroissiale Saint-Pierre. La fouille archéologique s'est déroulée en janvier 2017 et a permis de mettre au jour une quarantaine de sépultures. L'Inrap en a dévoilé les premiers résultats ce weekend, des résultats qui éclairent un peu plus l'histoire du Mont. Une quarnataine de sépultures ont été mises au jour

Ce cimetière a été "en partie abandonné" au milieu du XIIIe siècle au moment de la construction d'une enceinte fortifiée, a expliqué Elen Esnault, responsable de l'opération à l'Inrap.

Un Mont-Saint-Michel "plus étendu à l'origine"

Ces recherches ont permis de mettre en évidence que le village du Mont Saint-Michel s'était "resserré au XIIIe siècle" alors qu'il était "plus étendu à l'origine", indique la chercheuse. "On peut imaginer que le village s'est resserré pour mieux se protéger, après l'attaque des Bretons en 1204 au cours de laquelle il a été incendié, et a probablement subi des destructions assez importantes", poursuit Mme Esnault.

Le rempart du XIIIe siècle a été démonté pour être reconstruit au XIVe siècle sur son tracé actuel, et le village s'est progressivement à nouveau étendu, selon cette spécialiste en archéologie du bâti.

Des analyses au carbone 14 sont en cours afin de déterminer la date de création du cimetière. Les résultats devraient être connus début 2018, selon l'Inrap. Les premiers habitants sont probablement arrivés sur le Mont au VIIIe siècle, dans la foulée de la création du tout premier lieu de culte sur le rocher, a rappelé Mme Esnault.

Sur le même sujet

Histoire de se balader BA Les cachots du Mont Saint Michel - novembre 2017

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne