Après l'intoxication d'une famille à Cherbourg : savez-vous consommer les champignons cueillis en Normandie ?

Coulemelle- photo d'illustration / © Sylvestre/MAXPPP
Coulemelle- photo d'illustration / © Sylvestre/MAXPPP

Un famille de Cherbourg a cru se régaler en achetant dimanche  dernier au marché d'Octeville-Cherbourg une poelée de coulemelles. Le préfet alerte sur "la grave intoxication" de cette famille. C'est le week-end, relire les bonnes pratiques pour ne pas s'empoisonner avant de les manger.

Par Alexandra Huctin

Il fait un temps encore relativement doux le matin, et surtout très humide : les champignons adore ça ! alors si c'est le moment de les ramasser le minimum à savoir se résume en quelques lignes : 
savoir les reconnaître, ne ramasser que ceux-là, ne pas mélanger les espèces entre elle, etc
Et bien les faire cuire, ne pas en faire manger aux enfants de moins de 7 ans et puis ne pas acheter sur le marché à des particuliers.

 

A savoir / © F3
A savoir / © F3



Une famille intoxiquée après un achat sur le marché


Etaient-ce de véritables coulemelles ou des champignons qui manquaient de fraîcheur ? Pour le moment l'information n'est pas communiquée.
On apprend ce vendredi 8 novembre 2019, par communiqué de la préfecture de la Manche, qu'une famille a été victime d'une grave intoxication après avoir consommé des champignons "de type coulemelles achetés le dimanche 3 novembre 2019 matin auprès d'un particulier qui proposait ces produits sur un marché d’Octeville"
Le préfet de la Manche invite les personnes qui auraient également acheté des champignons auprès de ce vendeur occasionnel à ne pas les consommer.


Les conditions météorologiques, plus fraîches et humides de ces dernières semaines, ont favorisé la pousse de champignons et une forte augmentation du nombre d’intoxications est observée sur l'ensemble du territoire national. (Préfet de la Manche) 



C'est donc un appel à la vigilance qui est lancé pour tous les amateurs de cueillette. Les intoxications pouvant notamment
résulter de la confusion d’une espèce comestible avec une espèce toxique ou de la consommation de champignons comestibles en mauvais état ou mal cuits.

Depuis le mois de septembre, la cueillette en Normandie  est bonne cette année. Et le nombre de vendeurs " à la sauvette" sur les marchés ou les coins de rues sont nombreux. 


Twitter- la coulemelle un champignon commun que beaucoup ramassent dans leur jardin
 

Avant d'imaginer vous régaler avec une recette alléchante, il faut savoir rester méfiant et plein de sagesse : consommer des champignons ne s'improvise pas et demande quelques connaissances. Il est très facile de s'informer aujourd'hui via internet : regardez photos et conseils sans hésiter. 


Les règles et les conseils à connaître :  On n'a pas le droit de cueillir un champignon n'importe quel jour de la semaine, par exemple.


La coulemelle, mise en cause dans l'intoxication de cette famille à Cherbourg, délicieuse espèce gouteuse, est prosées dans de différentes recettes, notament avec les noix de Saint-Jacques qui arrivent sur les étals : elle est très facile à distinguer des variétés toxiques.
Sa taille est importante. Retenez par exemple qu'il ne faut pas la consommer si le chapeau est inférieur à un diamètre de 10 cm. S'assurer aussi "que le pied est chiné et que l'anneau coulisse facilement le long du pied pour éviter la confusion de la coulemelle" avec d'autres lepiotes, explique le site Les-CHAMPIGNONS.fr.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus