Des salariés de la centrale nucléaire de Flamanville en grève

À l'appel de la CGT, les grévistes manifestent contre l'annonce de 14 réacteurs nucléaires d'ici 2035. 

Le discours d'Emmanuel Macron sur la transition écologique a fait beaucoup de mécontents. Après les gilets jaunes normands qui ont jugé que le président ne répondait pas à leurs attentes et poursuivent leur mobilisation, ce sont les salariés de la centrale nucléaire de Flamanville qui se sont mis en grève. 

Tôt ce jeudi 29 novembre, des agents EDF ont organisé un barrage filtrant devant la centrale nucléaire de Flamanville. Des tracts ont été distribués, mais l'accès au site n'était pas bloqué. C'est la CGT qui est à l'origine du mouvement. Le syndicat veut manifester son profond désaccord avec les annonces d'Emmanuel Macron. Le plan annoncé mardi 27 novembre prévoit, d'ici 2035, la fermeture de 14 réacteurs nucléaires sur les 58 qui composent le parc français et reporte à 2021 la décision de construire ou non de réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR. 
 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité