Mardi soir, face à Bourg-en-Bresse, le portier granvillais Clément Daoudou a été l'un des héros du match. Hélas, la soirée s'est ml términée pour lui.

Si Tommy Untereiner a offert mardi à l'US Granville le but de la victoire et de la qualification en quart de finale de la Coupe de Frnace face à Bourg-en-Bresse, un autre homme a permis à l'équipe d'éviter la défaite. Clément Daoudou, habituellement second gardien en championnat, a sauvé l'US Granville à quatre reprises grâce à ses parades. Hélas pour le jeune homme, cette soirée de fête s'est bien mal terminée.

Le portier granvillais est ce mercredi hospitalisé à Avranches dans un état sérieux. Il a été victime au petit matin d'une agression. Il était seul au moment des faits. Joints par téléphone, les deux co-présidents de l'US Granville se disent "choqués" et "scandalisés". Lors du tirage au sort du quart de finale de la Coupe de France ce mercredi soir, Fabrice Clément, co-président de l'USG, s'est plus longuement exprimé sur l'état du joueur: "il a le nez et la machoire cassés, c'est impresionnant, le visage est tuméfié mais sa santé n'est pas engagée".

Il a ensuite évoqué les circonstances de l'agression: "Fin de carnaval, il est 5 h et demi du matin, les joueurs sont tous ensemble dans un bar et puis Clément souhaite aller chercher un sandwich juste à côté. Il y va seul et il tombe sur une bande de 5 ou 6 abrutis (..) Il ne faudrait pas qu'on retienne ça de Clément sur ces dernières 24 heures, il a fait un match dingue juste avant, on lui doit une grande partie de la qualification".

Les explications de Florent Turpin


L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité