La Ville de Granville prend en charge la destruction des nids de frelons asiatiques

Un nid de frelons asiatiques / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Un nid de frelons asiatiques / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Classé depuis 2012  "danger sanitaire" de niveau 2, le frelon asiatique ne cesse de se développer. Trois Normands ont péri cet été. La municipalité de Granville a décidé de prendre en charge intégralement la destruction des nids de ces insectes.

Par CM

C'est en 2004 que la vespa velutina nigrithorax aurait débarqué en France. Plus connue sous le nom de frelon asiatique, l'insecte n'a pas tardé à se développer et étendre son terrain de chasse. Il a fait son apparition en Normandie en 2011. L'année d'après, ce prédateur des abeilles a été classé "danger sanitaire" de niveau 2. Cette année 2018 a été marquée par un nombre record de nids dans la région. Rien que dans le département de la Manche, la Fédération départementale de Défense contre les Organismes nuisibles (FDGDON 50) estime à 6000 colonies la population de frelons asiatiques (contre les 4000 prévues initialement).
 
Le département de la Manche la lutte s'est organisée dès 2016. 419 communes sur 476 ont signé une convention avec le FGDON50. Ces collectivités prennent en charge à 100% la destruction des nids de frelons asiatiques.
 
La Ville de Granville n'a pas signé cette convention. Pour autant, la municipalité estime s'occuper de cette question depuis 2016, en prenant à sa charge les coûts d'intervention de l'entreprise TSF Normandie pour la destruction de nids sur le domaine public. Désormais, la Ville annonce qu'elle financera également ces interventions à 100% sur le domaine privé.  "Certains propriétaires de résidences secondaires ne sont pas toujours en mesure d’intervenir pour faire détruire, le moment venu, les nids existants sur le domaine privé, ou d’autres propriétaires s’y refusent", justifie la municipalité dans un communiqué publié sur le site internet de la Ville.

Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er novembre prochain. Les propriétaires concernés sont invités à signaler la présence d'un nid auprès des services techniques de la Granville, lesquels planifieront directement l'intervention avec le prestataire choisi par la Ville, la société TSF Normandie.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus