Le gouvernement de Jersey annonce qu'il délivrera des licences de pêche la semaine prochaine

Le problème des licences de pêche, qui enveniment les relations de part et d'autres de la Manche, semble proche d'une résolution. C'est ce qu'annoncent ce vendredi 24 septembre les autorités jersiaise dans le cadre du sommet des îles anglo-normandes.

Ce vendredi 24 septembre avait lieu le sommet des îles anglo-normandes et à une semaine de la fin des licences de pêche provisoires accordées aux pêcheurs français, le sujet figurait à l'ordre du jour des discussions entre les ministres de Jersey et leurs "homologues" normands (Département de la Manche, Région Normandie, préfecture). Le gouvernement de l'île anglo-normande a publié sur son site internet un communiqué faisant état d'avancées dans ce dossier qui envenime depuis plusieurs mois les relations de part et d'autre de la Manche.

"Au cours des dernières semaines, de nouvelles preuves des antécédents de pêche ont été reçues. Il y a un petit nombre de navires pour lesquels les preuves sont toujours en cours d'examen. Une annonce sur les décisions d'octroi de licences sera faite la semaine prochaine", indiquent les autorités jersiaises, "Les nouvelles licences entreront en vigueur 30 jours après leur délivrance, les dispositions transitoires actuelles se poursuivant jusque-là."

Des licences provisoires jusqu'en janvier 2022

Les bateaux éligibles n'ayant pas encore pu fournir tous les justificatifs requis pourront se voir accorder une licence provisoire valable jusqu'au 31 janvier 2022. En revanche, "tous les navires sans licence doivent cesser de pêcher dans les eaux de Jersey 30 jours à compter de l'annonce de la semaine prochaine". Selon John Young, le minsitre de l'environnement, "certains navires détenteurs d'une licence dans le cadre du traité de la Baie de Granville ne sont pas éligible aux nouvelles licences de l'accord TCA car ils n'ont pas réellement pêché ici (ndlr : dans les eaux jersiaises)".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie