Journée nationale des sauveteurs en mer : la SNSM de Jullouville appelle aux dons pour acquérir un nouveau bateau

Ce dimanche 28 juin 2020, c’est la journée nationale des sauveteurs en mer. La station SNSM de Jullouville (50) lance un appel aux dons. La quinzaine de sauveteurs a besoin de 25 000 euros pour renouveler ses moyens de sauvetage.
La station SNSM de Jullouville a besoin de soutien pour renouveler son matériel de sauvetage.
La station SNSM de Jullouville a besoin de soutien pour renouveler son matériel de sauvetage. © DR
« Nous avons besoin plus que jamais de vous. » La station des sauveteurs en mer de Jullouville lance un appel aux dons. Comme de nombreuses stations de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), celle de la Manche déplore un matériel vétuste.
  En 2016, la vedette de la SNSM de Jullouville est réformée, à la suite d’une visite de sécurité. La station manchoise achète alors un semi-rigide d’occasion, en attendant de récolter des fonds pour une nouvelle vedette.

On est là pour sauver des vies, sans bateau on ne fait rien.

Géraldine Chrétienne - Présidente de la station SNSM de Jullouville

25 000 euros pour un nouveau bateau de sauvetage

« Sans bateau, on ne fait rien », lance la présidente de la station SNSM de Jullouville Géraldine Chrétienne. Elle insiste : « on ne va pas sauver des vies à la nage ! »

La SNSM de la commune manchoise intervient dans la baie du Mont-Saint-Michel et jusqu'aux îles Chausay. « S’il y a des vies en danger en mer, on est bipé, et on part à bord de la vedette », détaille Géraldine Chrétienne, sauveteur bénévole depuis plus de 30 ans.

La station a besoin de récolter 25 000 euros pour remplacer ses moyens de sauvetage : un bateau semi-rigide de 6m50, un tracteur et une remorque. Une campagne de financement participatif est ouverte jusqu’au 31 août 2020.Chaque station de la SNSM est indépendante. Elle vit des dons, des subventions communales et des recettes récoltées lors de manifestations.

La Région Normandie, le Département de la Manche, le siège national de la SNSM et la station de Jullouville financent l’achat du semi-rigide à hauteur de 140 000 euros. « Il n’y a pas de port à Jullouville. Pour sortir en mer, il nous faut remorquer le bateau », explique Géraldine Chrétienne. Les dons permettront donc de financer 25 % du prix du bateau ainsi que la remorque et le tracteur.

Le bateau est en construction dans un chantier granvillais. La quinzaine de sauveteurs bénévoles de Jullouville devrait profiter du nouveau matériel en septembre prochain.

Avant de prendre la mer, la SNSM rappelle les bons réflexes à adopter : bien préparer l’embarcation, vérifier le matériel de sécurité et surveiller la météo.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sauvetage mer nature