Le département de la Manche va expérimenter le nouveau protocole sanitaire à l'école

Publié le
Écrit par CM et AFP
Le test salivaire est moins pénible pour les jeunes enfants que le prélèvement au fond des narines
Le test salivaire est moins pénible pour les jeunes enfants que le prélèvement au fond des narines © A. Journois/ Max PPP

Le ministère de l'Education nationale veut expérimenter un nouveau protocole sanitaire dans les école. La Manche fait partie des dix départements retenus pour cette expérimentation où l'apparition d'un cas positif au sein d'une classe ne sera plus synonyme de fermeture.

Isoler plutôt que fermer. C'est la philosophie du nouveau protocole sanitaire que souhaite expérimenter dans les écoles d'une dizaine de départements le ministère de l'Education nationale. Auparavant, l'apparition d'un cas positifs au sein d'une classe entraînait sa fermeture. Tous les élèves concernés étaient priés de rester chez eux et de montrer un test négatif pour pouvoir retrouver, sept jours plus tard, le chemin de l'école. Désormais, quand un enfant sera testé positif, tous ses camarades seront également testés et seuls les élèves atteints de covid-19 seront renvoyés chez eux. La classe restera ouverte. En revanche, si des parents refusent de faire tester leur enfant, ce dernier "sera considéré comme positif", a indiqué Jean-Michel Blanquer.

Le minsitère de l'Education nationale a dévoilé ce samedi la liste des dix départements où sera expérimenté, dans un premier temps, ce nouveau protocole sanitaire : l'Aisne, l'Ariège, la Côte-d'Or, les Landes, la Manche, le Morbihan, la Moselle, le Rhône, le Val-d'Oise, le Var et la Manche. La moité d'entre eux fait partie des 47 départements où le masque ne sera plus obligatoire à l'école primaire à partir de ce lundi 4 octobre. Pour rappel, les cinq départements normands répondent au critère exigé à savoir un taux d'incidence inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants.
    

La date du lancement de cette expérimentation n'a pas encore été annoncée. Dans un avis rendu au cours du mois de septembre, le le Conseil scientifique avait préconisé un dépistage systématique et hebdomadaire du Covid-19 à l'école primaire pour n'isoler que les cas positifs. Dans les collèges et lycées, seuls les cas positifs et les élèves cas contacts non vaccinés doivent s'isoler durant une semaine.

Selon les chiffres communiqués vendredi par le ministère de l'Education nationale, moins de 1.700 classes (1.692) étaient fermées au 30 septembre à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre en baisse par rapport à la semaine dernière et qui représente 0,32% des classes du pays.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.