• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dans la Manche, une communauté de communes pionnière dans le bien vieillir

Un cours de gymnastique douce à La Haye-du-Puits, l'une des activités proposées au séniors dans le cadre du plan locale d'autonomie déployé sur la communauté de communes côte ouest centre Manche.
Un cours de gymnastique douce à La Haye-du-Puits, l'une des activités proposées au séniors dans le cadre du plan locale d'autonomie déployé sur la communauté de communes côte ouest centre Manche.

Face au vieillissement de la population et à la saturation des maisons de retraite, la communauté de communes côte-ouest centre Manche a décidé d'innover. Elle expérimente depuis septembre un dispositif quasi unique en son genre: un plan local autonomie.

Par CM et SR

C'est une première en France et ça se passe dans la Manche. Dans ce département, 40 % de la population aura plus de 60 ans en 2030 et le nombre de personnes âgées de 75 ans et plus devrait doubler entre 2007 et 2042. Pour faire face au vieillissement, le temps presse. En s'inspirant de ce qui se fait au Danemark, la communauté de communes côte ouest centre Manche a élaboré un plan local d'autonomie, une expérimentation sur trois ans qui pourrait être ensuite généralisée.

De La Haye-du-Puits à Créances en passant par Périers, ce sont 6000 seniors qui aujourd'hui sont potentiellement concernés par le plan local autonomie, en partie financé par le Département. Parmi les objectifs poursuivis par ce plan, le renforcement du lien social et le développement de la vie sociale des personnes âgées. Pour ce faire, la communauté de communes a mis en place toute une série d'activités, du cours de gymnastique douce à l'atelier dessin, pour maintenir la mobilité des seniors et rompre l'isolement.

"L'important c'est de bien vieillir et de bien vieillir chez soi, c'est à dire de mettre tout en place pour que les personnes restent au sein de leur domicile dans de bonnes conditions, que ce soit physique, psychologique, de bien-être et de développement personnel", explique Anne Fauvel, référente prévention seniors. Car à l'heure où les personnels des Ehpad manifestent pour demander davantage de moyens, ces structures sont déjà submergées par les demandes. "Nous savons pertinemment que les maisons de retraite ne pourront pas demain accueillir toute personne dépendante", affirme Henri Lemoigne, président de la communauté de communes.

Ces structures d'accueil sont parties prenantes du dispositif. Un accueil de jour, ouvert à tous et itinérant a été mis en place. Un moyen d'assurer le maintien à domicile mais aussi de soulager les aidants. Parallèlement, les personnes âgées peuvent bénéficier d'une aide financière pour aménager leur logement. Ainsi, un couple rencontré par notre équipe a pu faire installer chez soi un monte-escalier avec le soutien de la collectivité.


Reportage de Sylvain Rouil, Stéphanie Lemaire et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- Jacqueline Lenoël, 70 ans
- Anne Fauvel, référente prévention seniors
- Delphine Fournier, chargée de mission habitat
- Paule-Emmanuelle Bernard, directrice de l'EHPAD de Lessay-Créances
- Henri Lemoigne, président de la communauté de communes Côte-Ouest-Centre-Manche

Dans la Manche, une communauté de communes pionnière dans le bien vieillir

 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus