• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Médecins, dentistes, Kinés : 144 postes à pourvoir dans la Manche

Environ 150 postes sont disponibles sur le site du département de la Manche / © Département de la Manche
Environ 150 postes sont disponibles sur le site du département de la Manche / © Département de la Manche

Le site de petites annonces médicales que le département de la Manche tient à jour renseigne sur l'ampleur de la pénurie. Aucun métier n'est épargné. Et les besoins sont criants partout, dans les villes, comme à la campagne. Revue de détail.

Par Pierre-Marie Puaud

C'est un peu Le Bon Coin du toubib. Sur son site internet, le département de la Manche recense les cabinets de généralistes à reprendre, les maisons médicales qui sonnent creux, les cabinets dentaires éteints, les postes qui ne trouvent pas preneur dans les hôpitaux. Pages après pages, les offres succèdent aux offres. En ce mois d'octobre, le petit compteur indique : "il y a 144 résultats". 144 postes à pourvoir.

 
La maison médiucale de Montfarville / © Département de la Manche
La maison médiucale de Montfarville / © Département de la Manche

On apprend par exemple que la maison médicale de Montfarville attend son deuxième généraliste. Les infirmières, le kiné et les médecins son logés dans la même maison. Un cabinet de généraliste est cependant vacant. Loyer : 435 € par mois sans les charges. Il est tout neuf comme en attestent les photos contenues dans cette annonce qui insiste sur le cadre de vie. Montfarville "est une commune tranquille", située au bord de la mer, à trente kilomètres de Cherbourg. La population est multipliée par trois en été. Bref, impossible de s'y ennuyer.
 


Mais la concurrence est rude. Marigny qui "se blottit en étages à flanc de coteau vers le creux d’un vallon verdoyant" propose un cabinet à 294 € dans une maison pluridisciplinaire de santé inaugurée en 2013. Pas cher, et alléchant. À Percy, un des deux médecins part à la retraite. Le candidat éventuel se voit proposer deux options : "Exercice en libéral mais un salariat peut être envisagé avec la communauté de communes". C'est sans risque.
 
"Ce cabinet dentaire de 2 praticiens est idéalement situé, en plein coeur de Coutances, avec une vue imprenable sur la cathédrale". Un des praticiens a pris sa retraite en 2016. Il n'a pas trouvé de successeur. / © Département de la Manche
"Ce cabinet dentaire de 2 praticiens est idéalement situé, en plein coeur de Coutances, avec une vue imprenable sur la cathédrale". Un des praticiens a pris sa retraite en 2016. Il n'a pas trouvé de successeur. / © Département de la Manche
 

On recherche de médecins de ville, autant que des médecins de campagne


Le site dresse aussi une liste longue comme le bras de cabinet dentaires à reprendre. Parfois le dentiste se fait attendre depuis longtemps. À Saint-Lô, un poste est à pourvoir depuis le départ en retraite d'un praticien... en 2016. Le bâtiment et les outils sont quasi neufs. Et le travail ne manque pas. L'annonce précise : "Possibilités de développement (les dentistes sur St lô refusant régulièrement les nouveaux patients)".

Les offres d'emploi de médecins spécialistes dans les hôpitaux et les cliniques pleuvent. Et du nord au sud, la Manche aurait un besoin urgent de sept médecins du travail. D'ailleurs, il n'est pas d'endroit vraiment épargné par la pénurie. "Ce n'est pas un problème propre à la ruralité, souligne Martine Lemoine, la conseillère départementale en charge de la démographie médicale. On a tout autant de difficultés dans les villes". À Cherbourg-en-Cotentin, on recherche au moins sept médecins généralistes...





 

Sur le même sujet

Expo Rockwell Musée de Lisieux

Les + Lus