Cet article date de plus de 4 ans

Les migrants hébergés à Saint-Germain-sur-Ay vont être transférés à Agon-Coutainville

Le 24 octobre dernier, 45 migrants sont arrivés de la jungle de Calais à Saint-Germain-sur-Ay, dans la Manche. a partir du 6 février prochain, ils seront hébergés à Agon-Coutainville.
La quarantaine de migrants hébergés depuis le 24 octobre à Saint-Germain-sur-Ay va être transférée au Core, à agon-Coutainville, le 6 février prochain
La quarantaine de migrants hébergés depuis le 24 octobre à Saint-Germain-sur-Ay va être transférée au Core, à agon-Coutainville, le 6 février prochain © Google Streetview
L'annonce de leur arrivée avait suscité à l'automne dernier quelques remous au sein de cette petite commune de la Manche. Le 24 octobre, suite au démantèlement de "la jungle de Calais", 45 migrants étaient arrivés à Saint-Germain-sur-Ay pour être hébergés au "Miramar", un centre de vacances accueillant notamment des classes découvertes. Leur prise en charge était assurée par l'association Coalia.

Ce lundi soir, le représentant de l'Etat a informé le conseil municipal d'Agon-Coutainville, que les migrants hébergés jusqu'à présent à Saint-Germain-sur-Ay, allaient déménager sur cette commune du littoral manchois. A partir du 6 février, ils s'installeront au Centre oecuménique de rencontres européennes (Core) pour y rester jusqu'à la mi-mai. A Saint-Germain-sur-Ay, le Miramar doit prochainement accueillir de nouveau des scolaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration