Bertrand Cantat programmé à Papillons de nuit : une lettre ouverte à la Ministre de la Culture

La pétition contre le maintien de Bertrand Cantat dans la programmation du festival Papillons de nuit recueillait plus de 69 000 signatures le 4 mars au matin / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
La pétition contre le maintien de Bertrand Cantat dans la programmation du festival Papillons de nuit recueillait plus de 69 000 signatures le 4 mars au matin / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

Alors que la pétition pour la déprogrammation de l’artiste Bertrand Cantat au festival Papillons de nuit dépasse les 69000 signatures, plusieurs collectifs d’aide aux droits des femmes publient une lettre ouverte adressée à la Ministre de la Culture.

Par Layla Landry

« On a décidé de questionner les personnes qui financent »

Après la pétition, la lettre ouverte. Après l’annonce du maintien du concert de Bertrand Cantat le 18 mai prochain par les organisateurs du festival Papillons de nuit, les créateurs de la pétition en ligne ont publié une lettre ouverte. « On a décidé de questionner les personnes qui financent » explique Valérie Dontenwille, metteur en scène et une des rédactrices de la lettre. Celle-ci est adressée à Françoise Nyssen, ministre de la culture mais aussi au conseil départemental de la Manche ou encore au maire de Saint-Laurent-de-Cuves. Pourquoi ? Parce que le festival Papillons de nuit reçoit des aides publiques.


« On ne peut pas dissocier l’artiste de l’homme »


Dans la lettre, « les arguments sont clairs : cessons de présenter Bertrand Cantat comme un artiste maudit ». C’est ce « spleen » et cette légitimation qui choquent Chantal Tambour, la présidente du Comité droit des femmes de la Manche : « Il a le droit de vivre, de travailler. C’est autre chose que de le proposer sur une scène. Qu’il soit en pleine lumière, c’est indécent. »

Qui ne dit mot consent ?


Face au silence des organisateurs du festival, Chantal Tambour insiste : « Il faut quand même rappeler que 132 femmes sont mortes sous les coups de leur mari l’année dernière en France et c’est un chiffre qui ne diminue pas. »
Dans leur lettre, les signataires précisent : « En tant que partenaire de ce festival vous participez à son financement, lui apportez une caution politique, morale et institutionnelle, vous y associez votre image et légitimez, de fait, les messages diffusés dans ce cadre. »

69 000 signatures


Bertrand Cantat doit se produire le 18 mai prochain sur la scène du festival Papillons de nuit. La pétition mise en ligne contre sa venue ne cesse de recueillir des voix. Le 4 mars, elle dépassait les 69 000 signatures. « Il faut quand même savoir que certaines personnes qui participent à ce festival ont signé la pétition et ont décidé de boycotter l’événement » , conclut Chantal Tambour avant d’ajouter : « nous continuerons coûte que coûte et nous pensons mener d’autres actions. »

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus