Cantat à Papillons de nuit :“les institutions politiques n'ont pas de droit d'ingérence”

Papillons de nuit déplore le désengagement du département suite à la programmation de Cantat / © PHOTOPQR/SUD OUEST
Papillons de nuit déplore le désengagement du département suite à la programmation de Cantat / © PHOTOPQR/SUD OUEST

L'association R.O.C. En Baie, qui organise le festival Papillons de nuit, déplore "le désengagement du département" suite à la programmation de Bertrand Cantat en mai prochain et regrette que ce "soutien institutionnel (...) soit conditionné à la validation de sa programmation".

Par L.A

Le conseil départemental de la Manche ne soutiendra pas l'édition du Festival Papillons de Nuit 2018, suite à la programmation de Bertrand Cantat. Marc Lefèvre, son Président, l'a fait savoir aux organisateur par un courrier daté du 26 février. Le montant de la subvention était de près de 35 000 euros l'an passé.

"Les institutions politiques n'ont pas de droit d'ingérence dans (les) choix artistiques"​

L'association ROC en Baie, qui organise le festival, s'exprime ce mardi 6 mars 2018, par le biais d'un communiqué. Elle réagit au désengagement du département de la Manche, expliquant tout d'abord n'avoir pas voulu rendre publique cette décision "dans une volonté d'apaisement". Elle ajoute : "refusant de céder un droit de regard sur son projet culturel, l'association prend donc acte de ce désengagement et regrette que le soutien institutionnel de son Département soit conditionné à la validation de sa programmation. R.O.C. en Baie considère que les institutions politiques, quelles qu'elles soient, n'ont pas de droit d'ingérence dans ses choix artistiques."

L'association énonce les conséquences de ce désengagement en termes financiers : 27 500 euros hors taxes pour la campagne de communication et l'achat de billetterie et de stand au Village Partenaires, soit une part de moins de 1% du budget global du Festival de 3 millions d'euros HT. 

L'association R.O.C en Baie a décidé de rendre publique sa réponse au courrier de Marc Lefevre, concernant le désengagement du département. Dans cet écrit, elle annonce également sa démission du conseil d'administration de l'Agence Latitude Manche, l'agence d'attractivité de la Manche

Retour sur la polémique :​

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus