Pillages de cimetières dans la Manche : un individu interpellé

Le vol de dix-huit croix en fonte le 8 juin dans le cimetière de Genêts (Manche) avait suscité l'émoi. La gendarmerie révèle que deux autres cimetières des alentours ont subi des dégradations semblables. Un suspect a été arrêté cette semaine. "Il souhaitait, semble-t-il, revendre ces croix".

Les vols ont eu lieu les nuits de lundi et mardi dans le cimetière de Genêts dans la Manche.
Les vols ont eu lieu les nuits de lundi et mardi dans le cimetière de Genêts dans la Manche. © FTV

Le cimetière de Genêts adossé à l'église est une curiosité avec ses vieilles sépultures héritées des siècles passés. Il est d'ailleurs protégé au titre des monuments historiques, comme celui du Mont Saint-Michel. Les habitants de la commune sont attachés aux vieilles pierres tombales recouvertes de lichen qui supportent de lourdes croix en fonte polies par le vent marin.

Le 9 juin, au petit matin, le cimetière se présente sous un visage méconnaissable. Le spectacle a quelque chose de désolant. Des morceaux de fonte sont éparpillés dans les allées. Des croix ont disparu. "La plupart ont été fracturées, cassées ou volées. Ça pète au pied, il suffit ensuite de les traîner. Ils ont dû en voler deux ou trois à chaque fois", souffle Christophe Pailley, un guide de la baie du Mont Saint-Michel qui réside à proximité.

Trois cimetières vandalisés en dix jours dans le sud-Manche

Les gendarmes de Sartilly se rendent aussitôt sur place. Ils constatent des dégradations sur dix-huit sépultures et le vol de six croix. L'enquête est à peine ouverte qu'un autre cimetière est à son tour vandalisé. Le 11 juin, cinq croix en fonte sont volées à Sartilly. Le 17 juin, c'est le cimetière de Saint-Jean le Thomas qui est visé. Trois tombes font l'objet de dégradation.

Cette loi des séries n'ayant sans doute rien de fortuit, la gendarmerie entreprend de surveiller discrètement les cimetières du secteur. Bonne pioche : "les gendarmes de Sartilly ont interpellé, lundi 21 juin, un individu suspect dans le cimetière de Saint-Pierre-Langers." Il est conduit à la brigade. Une perquisition menée dans le temps de la flagrance a permis de découvrir plusieurs croix volées." L'homme suspecté des vols et des dégradations "aura à répondre très prochainement aux convocations du procureur de la République de Coutances".

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société patrimoine culture