Plus de guichet et gare fermée: à Pontorson, les usagers sont seuls face à la machine

Publié le Mis à jour le

Après Villedieu-les-Poêles, c'est désormais la gare de Pontorson-Mont-Saint-Michel qui se voit privée de guichet et de présence physique en dehors de la saison estivale. Pour une association de défense des usagers, ce n'est qu'un début: le pire est à venir.

A l'automne 2017, la CGT avait révélé que la direction de la SNCF prévoyait de fermer les guichets de plusieurs gares de la région. Un motif de mécontentement pour les organisations syndicales qui avaient appelé à la grève les cheminots normands en février dernier  pour s'opposer à la "déshumanisation" de la SNCF. Un mois plus tard, la gare de Villedieu-les-Poêle se voyait privée de son guichet.

 

La saison estivale achevée, c'est désormais au tour de la gare de Pontorson- Mont Saint Michel de "fermer". Certes les trains circulent toujours, mais depuis ce lundi 17 septembre les portes du bâtiment sont closes et plus aucun agent de la SNCF n'est là pour renseigner les usagers.



Pour acquérir un billet, il faut se rendre à la machine située à l'extérieur. Pour le collectif citoyen de défense des axes ferroviaires sud Normandie, cette fermeture n'est qu'une première étape. "Pour nous ça rentre déjà dans le cadre où on nettoie le personnel présent et on fait baisser les coûts de production", affirme Dominique Rilhac​​​​​​​, secrétaire du collectif, "Et comme c'est une tendance générale, forcément la crainte de voir la gare de Pontorson ne plus être desservie, même par les bus". 



La Région, en charge du réseau régional, assure qu'un tel projet n'est pas dans ses cartons et indique que le guichet de Pontorson rouvrira durant les trois mois d'été.



 



Reportage de Nicolas Dalaudier et Joël Hamard

Intervenante:

- Dominique Rilhac, secrétaire du collectif citoyen de défense des axes ferroviaires sud Normandie

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité