La maison des gilets jaunes de Saint-Lô a été rasée ce lundi matin

La "Maison citoyenne" des gilets jaunes de Saint-Lô a été rasée ce lundi matin suite à l'ordonnance d'expulsion rendue par la cour d'appel de Caen
La "Maison citoyenne" des gilets jaunes de Saint-Lô a été rasée ce lundi matin suite à l'ordonnance d'expulsion rendue par la cour d'appel de Caen

Ce lundi 13 mai, au levr du jour, la "Maison citoyenne" construite par les gilets jaunes de l'agglomération de Saint-Lô a ét détruite en présence de policiers et d'un huissier. Le Département de la Manche avait saisi la justice pour obtenir la destruction du bâtiment, érigé sur un de ses terrains.

Par CM

Ils étaient installés sur le rond-point de la Maison du département à Saint-Lô depuis le 17 novembre dernier, date du coup d'envoi de la mobilisation des gilets jaunes. Quelques temps plus tard, ils y avaient érigé leur quartier général, la "Maison citoyenne". Celle-ci a été rasée ce lundi 13 mai au matin. La pelleteuse est entrée en action peu avant 6 heures, en présence d'une quinzaine de policiers et d'un huissier.

Car cette destruction fait suite à une décision de justice, une justice saisie par le Conseil départemental. Ce dernier avait demandé en janvier dernier le démontage des éléments en palette. N'obtenant pas gain de cause, il a lancé une procédure. Celle-ci s'est conclue par l'ordonnance d'expulsion rendue par la cour d'appel de Caen le 2 mai dernier. 

Parmi les gilets jaunes de Saint-Lô ce lundi, c'est un sentiment de colère qui dominait et ce d'autant plus qu'ils affirment avoir été mis devant le fait accompli. Selon eux, l'ancien préfet de la Manche, Jean-Marc Sabathé, leur avait assuré qu'il les informerait de la mise à exécution de cette décision de justice. Toutefois, selon nos informations, la préfecture aurait évoqué la possibilité de mettre à leur disposition un local en dur dans l'agglomération. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus