Menacée d'expulsion, la Guinéenne Adama Barry peut finalement poursuivre son apprentissage à Agneaux

Publié le
Écrit par Loeiza Larvor
Adama Barry, 23 ans, pourra rester en France, à Saint-Lô et terminer son apprentissage.
Adama Barry, 23 ans, pourra rester en France, à Saint-Lô et terminer son apprentissage. © Nicolas Dalaudier / France Télévisions

Menacée d'une OQTF (obligation de quitter le territoire français), Adama Barry, Guinéenne de 23 ans, pourra finalement poursuivre son apprentissage à Agneaux. Le nouveau préfet Frédéric Périssat à annulé la décision de son prédécesseur.

C'est un soulagement pour Adama Barry. âgée de 23 ans, cette jeune guinéenne arrivée en France en 2017 pour fuir les violences d'un mariage forcé avec un homme de 35 ans son aîné, ne sera finalement pas expulsée.

Le nouveau préfet de la Manche Frédéric Périssat a annulé la décision de son prédécesseur.

Elle avait reçu une OQTF (obligation de quitter le territoire français) il y a quelques semaines. Une décision incompréhensible pour son entourage alors que la jeune femme est intégrée et entourée.

"Quand je l'ai su j'ai fait une crise et je suis tombée", racontait Adama dans un de nos reportages il y a quelques semaines. Mathilde Sengnier, restauratrice à Agneaux chez qui Adama réalise son apprentissage, ajoutait alors : "On a dû appeler les pompiers ce jour-là". 

Notre reportage :

durée de la vidéo: 02 min 27
Une jeune Guinéenne menacée d'expulsion ©Stéphanie Potay / Nicolas Dalaudier

Des risques de représailles

Soutenue par plusieurs associations, dont le comité des droits des femmes et Manche-Ligue des droits de l'Homme, Adama, mère d'un petit garçon né ici, peut enfin souffler.

Elle n'est plus menacée d'expulsion et pourra donc terminer son apprentissage à Agneaux dans le restaurant "Le choix de la reine". Un retour en Guinée l'exposait elle et son fils à des représailles et elle risquait d'être à nouveau mariée de force. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.