• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Sainte-Mère-Eglise: le musée Airborne a accueilli son 7 millionième visiteur et c'est un ancien.... parachutiste !

Magali Mallet, directrice du musée Airborne (à droite) accueille le 7 millionième visiteur du site (à gauche)
Magali Mallet, directrice du musée Airborne (à droite) accueille le 7 millionième visiteur du site (à gauche)

A quelques mois du 75e anniversaire du Débarquement, le musée Airborne a accueilli son 7 millionième visiteur, un fidèle des lieux mais aussi un connaisseur du thème abordé par le musée de Sainte-Mère-Église puisqu'il s'agit d'un ex parachutiste.

Par Christophe Meunier

C'est tout un symbole. Implanté en plein centre de Sainte-Mère Eglise, le musée Airborne est dédié au rôle des parachutistes américains (des 82e et 101e Airborne) dans le Débarquement de Normandie. Inauguré en 1964, face au clocher sur lequel le parachutiste John Steele resta suspendu le jour J, le site a accueilli ce lundi 24 septembre son sept millionième visiteur, et ce à quelques mois des commémorations du 75e anniversaire du Débarquement.

Reportage de Matthieu Bellinghen et Carole Lefrançois
Le 7 millionième visiteur du musée Airborne


L'heureux élu est un habitué des lieux: Dominique Marion et son épouse, résidant à Vincennes, visitaient aujourd'hui le musée Airborne pour la quatrième fois. Le thème abordé par le musée n'est sans doute pas étranger à cette fidélité: le sept millionième visiteur est lui-même un ancien parachutiste.

Magali Mallet, la directrice du Musée Airborne, était l'invitée de votre journal régional
 
Magali Mallet, directrice du musée Airborne
Pour le musée de Sainte-Mère-Eglise, ce cap symbolique vient confirmer la bonne santé de l'établissement en matière de fréquentation. "2018 a été une bonne saison", expliquait ce lundi midi sur notre antenne Magali Mallet, la directrice du musée Airborne, "l'année prochaine on aura e 75e anniversaire du Débarquement et on est toujours un peu inquiet l'année précédente d'une baisse de fréquentation. Mais celle-ci ne s'est pas produite. On fera 200 000 visiteurs comme on l'a fait l'an passé". Ces 200 000 visiteurs, le site les a atteints pour la première fois en 2014 avec le 70e anniversaire du D-day mais aussi l'ouverture d'une nouvelle extension consacré à l'opération Neptune.
 

"Depuis l'ouverture du musée en 1964, on voit que ce qui fait franchir des pas en termes de fréquentation, c'est la création d'extensions", estime Magali Mallet. Dans un secteur très concurrentiel, plusieurs musées de la région ont en effet des projets d'agrandissement dans leurs cartons. A Colleville-sur-Mer, l'Overlord Museum compte bien ouvrir sa nouvelle extension pour le 75e anniversaire du Débarquement. Le propriétaire des lieux, Nicolas Leloup espère pouvoir ainsi montrer une plus grande partie de sa vaste collection de véhicules de la seconde guerre mondiale au public.
 

Le premier musée créé à l’initiative du Comité du Débarquement en 1953 a lui aussi des envies d'espace. A Arromanches, ce sont 8,7 millions d'euros qui vont être investis dans un grand chantier visant à rénover et agrandir le musée du Débarquement et dont le coup d'envoi sera donné, symboliquement, le 6 juin 2019, lors des commémorations du 75e anniversaire du D-Day.
 

  

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus