Space X débarque en Normandie : une station pour satellites prévue dans une petite commune de Sud-Manche

C'est un vaisseau spatial qui tombe sur la tête des habitants de ce petit village de la baie du Mont-Saint-Michel : Saint-Senier-sur-Beuvron. Le milliardaire américain, Elon Musk, veut y implanter cinq dômes destinés à recevoir son internet à haut débit envoyé par satellite.

Cinq dômes pour Space X pourraient être construit ici
Cinq dômes pour Space X pourraient être construit ici © Nicolas Dalaudier/France Télévisions

Mais comment les affaires d'Elon Musk et son joujou Space X sont arrivés jusqu'à Saint-Senier-de-Beuvron, au coeur de la Baie du Mont-Saint-Michel ? 

Depuis près d'un mois, le village de 350 habitants est bouleversé : un projet secret qui ne leur a jamais été présenté officiellement risque de venir troubler leur tranquillité et leur fait craindre le pire.

C'est un projet qui nous a été imposé. La commune ne touchera pas grand chose. On ne sait rien sur tout ça. Je ne signerai aucune autorisation sans études poussées sur les conséquences dans le sol et sur l'homme. Il y a trop de zone d'ombres

Benoît Hamard, maire de Saint-Senier-sur-Beuvron

Le maire qui n'a jamais été consulté redoute qu'on lui impose "tout" d'en-haut mais il a décidé de résister. Il y a de bonnes terres d'élevage et de culture dans cette zone : on n'y fera pas n'importe quoi.

Elle est d'ailleurs classée Natura 2000. La couleur des toits des bâtiments agricoles est à ce titre très contrôlée. "Ce serait un comble qu'on y construise un tel projet!", s'insurge François Dufour, conseiller Régional écologiste et enfant du pays.

Il s'agit quand même de cinq dômes électriques qui vont recevoir des ondes venant des satellites. Et des travaux gigantesques vont être menés en sous-sol. On est pourtant ici en zone humide, près du Beuvron. Il faut absolument des études plus poussées. Que les autorités fassent leur boulot.

François Dufour, élu à la Région et écologiste

Selon François Dufour, un document (dont il a la copie) qui émane de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) et daté du 1er décembre 2020 attribue à la société « une autorisation d’utilisation de fréquences radioélectriques […] pour la station terrienne de Saint-Senier-de-Beuvron ».

Starlink et station terrienne : c'est quoi ? 

Ce vocabulaire futuriste fait froid dans le dos. Mais il faut savoir qu'Elon Musk à la tête du projet, est le milliardaire qui rêve d'espace et de progrès de son vivant.

Il est aussi pour ceux qui aiment les voitures, le propriétaire de la marque de voitures électriques de luxe, Tesla. Avec son usine Giga Factory 4, à Berlin, nom très énigmatique qui en dit long.


Il se voit déjà comme le grand maître des communications du futur et son  projet Starlink comprend des milliers de satellites. La petite commune du Sud-Manche ne serait qu'un des nombreux relais sur Terre,  capables de capter les signaux transmis par ces satellites. Son projet : couvrir toutes les zones blanches.


"Il faut savoir que ces dômes vont capter 550 km au-dessus de nos têtes et de propulser à 800 km de chaque côté, l’alimentation de la fibre optique ou 5G », explique François Dufour, étonné que son village d'enfance se retrouve dans cette tourmente. 

Ces dernières heures, le déploiement de 60 satellites Starlink oa été confirmé selon Space X, preuve que le projet global est en plein développement : 

 

Aucun document, photo ou visuel, n'a été communiqué à la commune. Pas question d'en rester là. "Hors de question que l'on mette la vie de mes concitoyens en péril", jure le maire, prêt à se mettre sur la route du milliardaire américain. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement technologies économie