Coline Hégron, une dessinatrice manchoise primée au festival de BD d'Angoulême

Coline Hégron, originaire de Contrière dans le sud-Manche, a remporté fin janvier le premier prix dans la catégorie "jeunes talents" à la 48e édition du festival de Bandes dessinées d'Angoulême. 

Coline Hégron, dessinatrice de BD primée à Angoulême
Coline Hégron, dessinatrice de BD primée à Angoulême © Coline Hégron

Petit rappel : le festival de BD d'Angoulème, c'est quoi ?

Lors d'une année normale (sans crise sanitaire !), le festival d'Angoulème est l'évènement le plus important en France pour le 9è art. Il a lieu au mois de juin, 1500 auteurs, plus de 200 maisons d'éditions et 200 000 visiteurs s'y retrouvent chaque année. Plusieurs prix récompensent les auteurs, le "fauve d'or" est le plus prestigieux.

Une catégorie récompense les jeunes talents. Le concours est ouvert à tous les créateurs de bande dessinée, âgés de 17 ans au moins et n’ayant jamais été édités professionnellement. Les participants réalisent une histoire complète d’une à trois planches. Cette année 2021, 500 dessinateurs y ont participé, seuls 20 ont la chance d'être lauréats et Coline Hégron a obtenu la première place.

Une consécration pour la dessinatrice de 22 ans

Avec son bac mention très bien en poche, Coline intègre l'école européenne supérieure de l'image à Angoulême en 2016. "Cette école c'est exactement la même chôse que les beaux arts avec de la bande dessinée en plus". En cinq ans de travail assidu et plusieurs passages devant jury, la jeune femme a peaufiné sa pratique du dessin et affuté son style. Pour elle, cette participation au concours "jeunes talents" du prestigieux festival de BD d'Angoulème représente une façon de mettre un point final à ses études. Seule ombre au tableau, à cause des règles sanitaires, elle a appris qu'elle faisait partie des 20 sélectionnés sur 500 dossiers présentés grâce aux réseaux sociaux. C'est aussi par l'intermédiaire des réseaux sociaux que lui a été remis le premier prix.

C'est un peu décevant de ne pas avoir reçu mon prix en main propre, mais je suis quand même très heureuse que mon travail soit reconnu.

Coline Hégron

Convaincre le jury en trois planches

L'autrice travaille depuis peu sur un projet vaste et ambitieux : une bande dessinée de 100 ou 200 pages. Coline admet que si l'écriture du scénario est bien avancée elle ne s'est pas encore totalement décidée sur l'univers visuel.
Il s'agit des aventures de deux jeunes femmes, elle promet un pas de coté avec la réalité et un humour absurde. Elle assume une inspiration autobiographique.

Je ne m'en rends pas forcément compte pendant la phase de création mais je dois bien l'admettre, les personnages ressemblent beaucoup à l'une de mes sœurs et moi.

Coline Hégron

Plutôt que de créer à partir de rien, la dessinatrice a choisi d'extraire une petite partie de ce scénario sur lequel elle a commencé a travailler. Il en résulte une histoire courte, drôle, intime et poétique, une conversation loufoque entre deux soeurs, trois planches entièrement réalisée à la main : de la peinture, de l'imagination et trois semaines de travail.

planche 1 premier prix "jeunes talents" Angoulême
planche 1 premier prix "jeunes talents" Angoulême © Coline Hégron
Planche 2 Coline Hégron premier prix "jeunes talents" Angoulême
Planche 2 Coline Hégron premier prix "jeunes talents" Angoulême © Coline Hégron
Planche 3 Coline Hégron 1er prix "jeunes talents" Angoulême
Planche 3 Coline Hégron 1er prix "jeunes talents" Angoulême © Coline Hégron

 

Le dessin: une passion qui remonte à l'enfance

Coline se souvient d'avoir vraiment commencé à dessiner à l'âge de 6 ans. En fait c'est à cet âge-là que ses parents l'inscrivent au cours de dessin du centre d'animation les Unelles, à Coutances. Elle raconte que ses parents avaient remarqué que la petite fille était capable de dessiner sans interruption pendant des heures en s'inventant des histoires et des univers.

Je me libérais plus en dessinant qu'en écrivant dans un journal intime.

Coline Hégron

Coline continuera les cours aux Unelles jusqu'en 3e. C'est au lycée qu'elle va prendre conscience que cette passion peut aussi devenir son avenir grâce à une rencontre.

Quand ce professeur nous parlait d'art, les choses semblaient évidentes et simples.

Coline Hégron

Coline choisi d'entrer au lycée le Verrier à Saint-Lo pour avoir accès à l'option art plastique. Sept heures par semaine la lycéenne retrouve son professeur préféré : Bruno Dufour-Coppolani. C'est l'enseignant qui lui fera prendre conscience que le dessin est une passion mais qu'il peut aussi être un métier. C'est ce professeur qui conseillera à son élève de tenter le concours l'école européenne supérieure de l'image à Angoulême. Concours qu'elle réussira, la suite la mènera à la bande dessinée.

Bruno Dufour-Coppolani, le professeur d'art plastique est aujourd'hui à la retraite. Il parle de son ancien métier et de ses 20 ans de carrière avec émotion. Il avoue sans pudeur que pour lui l'enseignement était une passion et qu'il a pris un plaisir immense à aider de jeunes artistes à trouver leur voie.
Evidemment, le professeur se souvient parfaitement de Coline :"j'étais extremement attentif à la posture artistique de mes élèves, le savoir-faire s'apprend mais être un artiste est un état d'esprit. Il faut un goût prononcé pour la liberté et lutter à tout prix contre les stéréotypes. Coline avait déjà cela en elle, elle avait cette démarche que je retrouve aujourd'hui dans ses dessins."

Elle projette sa personnalité dans ses dessins.

Bruno Dufour-Coppolani

 

La dessinatrice travaille aussi bien de façon traditionnelle avec de la peinture que de façon numérique avec un ordinateur.
La dessinatrice travaille aussi bien de façon traditionnelle avec de la peinture que de façon numérique avec un ordinateur. © Coline Hégron

L'avenir ? La bande dessinée évidemment !

Cela fait donc 5 ans que la manchoise d'origine a posé ses valises à Angoulême. Elle compte bien y rester et projets ne manquent pas. L'autrice fait partie d'un collectif de cinq dessinateurs et dessinatrices de bandes dessinées, un collectif avec lequel ils espèrent organiser des expositions et publier des ouvrages.

Suite à son premier, l'organisation du festival d'Angoulême a également demandé à Coline de prendre en charge la décoration et les affiches du pavillon 'jeunes talents" pour l'édition 2022. Enfin la dessinatrice espère finaliser son projet de bande dessinée d'au moins 100 pages au mois de juin 2021.

 

Pour l'instant mon rêve le plus cher serait de voir une de mes BD en librairie et qu'elle plaise au public...

Coline Hégron

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture bande dessinée livres art