VIDÉO Législatives 2024. Ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats de la circonscription de Valognes et Coutances

durée de la vidéo : 00h30mn00s
Retrouvez le face-à-face entre certains candidats de la 3ᵉ circonscription de la Manche : Stéphane TRAVERT - Ensemble - sortant, Stéphanie MAUBÉ - Divers, Gaëlle VEROVE - Nouveau Front populaire (PCF) et Christian GUYOT - Reconquête ! ©France Télévisions

Dans la 3ème circonscription de la Manche, Stéphane Travert (Renaissance), Stéphanie Maubé (SE), Gaëlle Vérove (Nouveau Front populaire) et Christian Guyot (Reconquête), débattent dans le cadre des élections législatives du 30 juin et 7 juillet.

Accès aux soins, salaires des agriculteurs, pouvoir d'achat... Stéphane Travert (Renaissance), Stéphanie Maubé (SE), Gaëlle Vérove (Nouveau Front populaire) et Christian Guyot (Reconquête), ont débattu pour remporter la 3ème circonscription de la Manche aux prochaines élections législatives, le 30 juin et le 7 juillet.

La 3ème circonscription de la Manche est une terre peuplée de 137 000 habitants. De la côte des havres au Cap de Carteret, ce territoire rural atteint presque le plein-emploi. Il est aussi la terre d’élection de Stéphane Travert, ancien ministre de l’Agriculture, réélu en 2022 face à son adversaire de gauche, Gaëlle Verove.

Faut-il augmenter le Smic ?

Dans cette circonscription, 18% des personnes vivent sous le seuil de pauvreté. "Nous voulons la hausse du Smic à 1 600 euros, le blocage des prix sur les denrées alimentaires, l'essence et les produits de première nécessité", propose Gaëlle Vérove (Nouveau Front populaire). Autre mesure : "un impôt progressif avec 14 tranches, au lieu de 5 aujourd’hui".

Stéphane Travert s'oppose à l'augmentation du Smic : "Nous avons besoin de stabilité fiscale pour les foyers et les entreprises". "Face à l'inflation, nous avons mis en place plusieurs dispositifs d'aide comme le bouclier tarifaire sur l'énergie, les primes sur le carburant", défend le député sortant.

Pour Stéphanie Maubé, relever le Smic à 1 600 euros "n'est pas la clé". "Le plus important, c'est que le salaire puisse évoluer d'années en années, au fil de la carrière", appuie la candidate sans étiquette.

Sur les salaires inférieurs à 2 000 euros, Christian Guyot de Reconquête propose de "supprimer la contribution sociale généralisée sur les salaires".

Quelle agriculture pour demain ? 

Le nombre d'exploitants agricoles, dans la Manche, est en chute libre. Et les salaires sont bas. "Nous avons porté les dispositifs Egalim 1 & 2 pour protéger la rémunération des agriculteurs, leur répond Stéphane Travert. Un projet de loi d'orientation sur le renouvellement des générations sera bientôt examiné au Sénat".

Gaëlle Vérove (Nouveau Front populaire), de son côté, défend la mise en place "d'un prix plancher" : "les agriculteurs ne peuvent plus avoir de vente à perte. Ce prix plancher doit comprendre le revenu, le coût de production et la protection sociale"

Ancienne éleveuse de brebis, Stéphanie Maubé (SE) se positionne en faveur de la PAC : "les agriculteurs sont tributaires de leurs aides. L'agriculture et l'Europe, c'est le même combat".

Santé : quel remède ?

Face aux déserts médicaux, comment enrayer le déficit de médecins généraliste et de spécialistes ? Le candidat d'extrême-droite, Christian Guyot propose "de recruter et rendre la profession attractive, en augmentant le salaire des infirmières libérales de 12% notamment".

"Nous allons prévoir, dès juillet, des recrutements et donner les moyens à la faculté de médecine d'accueillir les étudiants", répond Gaëlle Vérove (Nouveau Front populaire). "Il faut instaurer des conventions de régulation pour répartir les médecins et créer des centres de santé", ajoute-t-elle.

Sur la question de l'accompagnement médical des seniors, Stéphanie Maubé (SE) encourage la création de "résidences d'autonomie et des maisons Ages & Vie".

La clinique de Coutances a été placée en liquidation judiciaire le mois dernier. Elle assurait 500 consultations par semaine. "Nous avons l'intention de nous battre pour trouver des solutions, affirme Stéphane Travert (Renaissance). Il faut construire une offre de soin cohérente et une coordination avec l'hôpital public, la médecine de ville et la régulation avec les urgences".

Au total, huit candidats se présentent dans cette circonscription, ceux qui n'étaient pas sur le plateau sont : Pierre GIRY (Union de l'extrême droite), Aurélien VERLEYEN (Ecologistes), Mansour AYOUTI (Extrême gauche) et Yohann QUESNEL (Droite souverainiste).

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité