#MeToo : qui est Aurélien Wiik, le comédien qui révèle avoir été violé lorsqu'il était mineur ?

Alors que se tient, ce vendredi 23 février 2024, la 49e cérémonie des César, l'acteur Normand Aurélien Wiik, a révélé avoir été "abusé", de ses 11 ans à ses 15 ans, "par son agent et d'autres membres de son entourage".

C'est une nouvelle onde de choc dans le cinéma français. Aurélien Wiik a décidé de témoigner ce jeudi 22 février sur les réseaux sociaux.

Avec le #MeTooGarçons, le comédien de 43 ans, qui joue notamment dans la série Munch, rapporte avoir "porté plainte à 16 ans" car son agent "le faisait à d'autres". "Je l'ai envoyé en prison", poursuit-il, "il a pris cinq ans". 

Des chantages contre des rôles

Dans plusieurs posts avec des photos de lui enfant, il dit avoir subi des chantages contre des rôles, des dîners piégés organisés par des vieux "avec plusieurs mineurs".

"Je me suis défendu des mains baladeuses. On a essayé de m'enfermer dans des toilettes […] J'ai dû me défendre verbalement, physiquement. Une femme m'a drogué un soir. Je me suis réveillé, elle était sur moi. Ma seule MST, c'était un viol", écrit-il sur Instagram. 

"Tremblez, votre tour viendra. Vous savez qui vous êtes. Les garçons du cinéma se réveillent", met-il en garde, encourageant l’émergence d’un #Metoogarçons.

Le comédien délivre le nom de son agresseur présumé, Maurice Ripaux, "plus connu sous le nom de Christian Nohel" et invite les autres victimes à en parler. "Il est mort, mais ça peut faire du bien", poursuit-il.

L'acteur connu pour son rôle dans "Munch"

Aurélien Wiik est connu notamment pour son rôle dans la série de TF1 Munch, où il joue Gaspard, un détective privé, et donne notamment la réplique à Isabelle Nanty. Le Normand a également joué dans le film Le Canal des secrets, sorti en 2020, où il interprète un capitaine qui tente de résoudre un meurtre à Marseillette, petite commune de l'Aude.

L'acteur est né à Deauville et a passé son enfance entre Luc-sur-Mer et Villerville. Fils de Françoise Deldick, comédienne des années 1960, et de Pierre-Alain Wiik, lui aussi comédien, Aurélien a toujours baigné dans l'univers du cinéma.

À 14 ans, il joue son premier rôle dans le film de Claude Pinoteau Cache cash et enchaîne les apparitions, aussi bien dans les téléfilms, dans des séries télévisées et des courts-métrages.

Sa notoriété lui permet aujourd’hui de donner de la voix à des associations comme ELA (Association européenne contre les leucodystrophies), dont il est le parrain. Il aide aussi les associations d’aide à l’enfance pour les enfants maltraités, battus et violés.

Une révélation choc, une de plus

Les révélations d'Aurélien Wiik interviennent juste après la prise de parole de l'actrice Judith Godrèche, qui a annoncé porter plainte contre les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon pour "viol sur mineure de moins de 15 ans". Des accusations que ces deux hommes nient en bloc. 

Le même jour, ce jeudi 22 février, la comédienne et cinéaste Isild le Besco s'est, elle aussi, confié au Parisien sur l'emprise qu'elle avait subie de la part du réalisateur de Sade, Benoît Jacquot. Dans le journal, elle l'accuse de violences alors qu’elle n’avait que 16 ans.

Ces révélations interviennent alors que se tient ce vendredi la 49e cérémonie des César, sur fond de libération de la parole autour des violences sexuelles dans le 7e art.