• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Musique : la caennaise Katel crée un label féminin et lance une jeune artiste : Angéle Osinski

Entretien pour le lancement du label FRACA! avec Katel et lancement de la carrière d'Angèle Osinski
Entretien pour le lancement du label FRACA! avec Katel et lancement de la carrière d'Angèle Osinski

Katel fait partie du paysage musicale caennais. Avec deux complices, elle a créé un label FRACA ! comme Fraternité Cannibale. La première artiste signée, Angèle Osinski se produira à Caen le 31 mai au PortoBello de Caen. Présentations.
 

Par S.D

Il y a la blonde et la brune. Un joli duo. Disponibles, enjouées, elles se prêtent toutes les deux à l’exercice de l’interview télévisée sans fausse coquetterie.
Katel, la caennaise, est comme une copine qu’on ne quitte pas des yeux et qu’on a vu réussir à la capitale. On est fier de son parcours, de ses disques et de son univers à la fois doux et puissant.

« C’est très compliqué pour les femmes dans ce milieu. Alors, oui, on va surtout aider des filles mais pas que… »

Avec ses complices Robi et Emilie March elles ont donné naissance à un label de production 100 % féminin. Dans une suite logique à leur travail collectif. Pour démontrer que les femmes peuvent se fédérer et donner tort aux sexistes de tous poils. D’ailleurs le nom du label vient d’une de ses réflexions lancée par inadvertance sur la soi-disant animosité des femmes les unes à l’encontre des autres, du coup le nom est adopté à l’unanimité…Ce sera FRACA ! comme Fraternité Cannibale/
Cinq artistes ont rejoints le label que des filles et la première ou quasi c'est Angèle Osinski, la brune.
 

« Je suis très fière d’avoir été choisi pour faire partie de l’aventure parce qu’elles ( les créatrices du label FRRACA !) sont toutes des artistes que j’admire »

Tout naturellement la collaboration de Katel et Angèle a débouché sur la signature du contrat d’un premier album «A l’évidence »  écrit et composé par Angèle, arrangé par Katel et mis en clip par Robi. On ne change pas les équipes qui gagnent.
Angèle Osinski a un univers doux, dur, amer. Une voix d’ange sur des paroles qui disent l’absence et le manque. Une artiste à suivre évidemment  qui commence les tournées et les premières parties.
Pour discuter avec nous et annoncer la soirée FRACAennaise au PortoBello de Can le 31 Mai, Katel et Angèle ont fait le voyage de Paris. Reportage dans Là où ça Bouge suivi de l’interview intégrale pour le plaisir.
 
LOCB KAtel et Angèle

L'interview intégrale
 
intégrale entretien Katel et Angèle

 

Sur le même sujet

Jean Ginda disparu depuis le 15 août, son frère ne croit pas à une disparition volontaire

Les + Lus