Un accident grave à Hardinvast (50) relance à nouveau le sujet de la rocade sud-ouest de Cherbourg-en-Cotentin

Accident de la route, photo d'illustration / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP
Accident de la route, photo d'illustration / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Une collision entre deux véhicules lundi 6 janvier a fait quatre blessés, dont deux en urgence absolue, sur la D 122 à hauteur de la commune d'Hardinvast (50). Le maire rappelle la dangerosité de cet axe et réclame à nouveau la voie de contournement.  
 

Par Aurélie Misery

L'accident a eu lieu ce lundi 6 janvier peu avant 18h au lieu-dit La longue chasse sur la commune d'Hardinvast. 

À 19 heures, le bilan était de quatre victimes, dont deux incarcérées, toutes originaires du Nord-Cotentin.

Selon nos confrères de Tendance Ouest, un enfant de trois ans et une femme de 22 ans étaient en urgence absolue. Une femme de 36 et une autre 56 ans ainsi qu'un homme de 30 ans se trouvaient, eux, dans un état d'urgence relative. Les victimes ont été dirigées vers le centre hospitalier Pasteur de Cherbourg.

Un axe accidentogène 

Le maire d'Hardinvast, Guy Amiot, rappelle la dangerosité de cette départementale 122 "qui emmène tout le Val de Saire vers la Hague pour éviter Cherbourg". Résultat : 5 à 6 000 véhicules par jour, "alors que la route n'est pas belle et étroite", souligne le maire. 

Plusieurs accidents récents sont à déplorer sur cet axe. "J'en ai eu un déjà fin décembre à 30 ou 50 mètres de l'accident d'hier", soupire Guy Amiot. "Et la route est dangereuse tout le long, à Tollevast et Martinvast."

Dans le bas de Martinvast, au niveau du château d'eau, le virage était un point noir. "On voyait parfois ici deux à trois accidents la semaine. On a fait des aménagements, et cela a été efficace."  

A quand une rocade Sud-Ouest pour Cherbourg-en-Cotentin ? 

Pierre Bihet, membre de l'ARSOC, l'association pour la rocade Sud-Ouest de Cherbourg-en-Cotentin s'indigne : "En 2011-2012, un comité de pilotage avait été monté au Conseil départemental, un tracé avait été arrêté et des études d'impact réalisées, tout cela avec de l'argent public, et tout d'un coup, le dossier s'est arrêté !

Pierre Bihet, qui doute d'une "réelle volonté politique de s'emparer du dossier", écrit également sur la page internet de l'ARSOC : 

"Après le grave accident de la « longue chasse », qui tient actuellement lieu de voie de contournement, il est vraiment temps de poser rapidement des actes et de lancer effectivement ce projet. Les mots, les bonnes intentions ne suffisent plus!
Il faut aller au delà des propos soporifiques concernant les acquisitions foncières, certes nécessaires, mais pas très significatives d’une réelle volonté politique concernant la rocade sud-ouest.
"

Le Président du département de la Manche, Marc Lefèvre, avait évoqué ce dossier du contournement à l'occasion du point presse d'avant session le 6 décembre dernier. 

En décembre 2018 déjà, le Président de Région Hervé Morin, avait annoncé : 

"Nous serons sur le contournement de Cherbourg. On a décidé de le reprendre. La seule question qui se pose, c’est la capacité financière du Département."

Sur le même sujet

Les + Lus