La Normandie, 3e région française où le taux de familles recomposées est le plus élevé

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP Lionel VADAM
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP Lionel VADAM

En Normandie, 12 enfants sur 100 vivent au sein d'une famille recomposée. Un chiffre qui place la région au troisième rang des villes françaises où le taux de familles recomposées est le plus élevé.

Par Salima Zeggaï

Comme tous les ans, l'INSEE dévoile ses résultats de l'enquête de recensement de la population. En 2018, une famille normande sur dix est recomposée, soit 12 enfants sur 100. La Normandie se place donc en troisième position des régions françaises où le taux de familles recomposées est le plus élevé, derrière la Guyane et les Hauts-de-France.

Ces familles sont généralement les plus nombreuses. Avec en moyenne 2,4 enfants, les familles recomposées sont plus grandes que les familles dites "traditionnelles" qui ne comptent que 1,9 enfant.

Ainsi, quatre familles recomposées sur dix sont des familles nombreuses. Les familles monoparentales ont moins d'enfants que les deux autres catégories, avec seulement 1,8 enfant.

Les familles monoparentales surreprésentées en Seine-Maritime

Si les familles dites "traditionnelles" [où tous les enfants du logement sont ceux du couple] restent majoritaires dans la région (68%), près de 90 000 familles sont en situation monoparentale (22%). Un taux en augmentation de deux points par rapport à 2011. 

C'est en Seine-Maritime que les familles monoparentales sont surreprésentées. Leur taux atteint 2 points de plus que dans l'ensemble de la région.

L'INSEE estime que l'offre importante de logements sociaux dans ce territoire peut attirer ces familles, généralement plus modestes. 47 % des familles monoparentales vivent dans un logement social, soit 10 points de plus que la moyenne de l'hexagone. 

A l'inverse, dans la Manche, les enfants vivent à 70 % dans des familles traditionnelles. 

Sur le même sujet

Les + Lus