• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Quel avenir pour le sanctuaire d'Alençon ?

Une visite au sein du sanctuaire d'Alençon / © F3 Normandie
Une visite au sein du sanctuaire d'Alençon / © F3 Normandie

Les petites soeurs de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus viennent d'annoncer qu'elles quittaient Alençon.  Les soeurs assuraient l'accueil du public à la maison de la famille Martin, autrement dit la maison natale de Sainte-Thérèse. 
 

Par N.C/ L.A.

Depuis 10 ans, les petites soeurs de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus accueillaient les pèlerins dans la maison natale de Sainte Thérèse, à Alençon. Mais les quatre religieuses retourneront en Italie à la fin du mois d'août. Jusqu'ici elles étaient les seules représentantes de la congrégation en France. 

On est toujours tristes de se séparer des personnes qu'on estime. Après c'est une étape. A la fois c'est une tristesse au niveau des sentiments et cet élan pour l'avenir par rapport au sanctuaire qui continue.  Guy Fournier, administrateur du sanctuaire  

Reportage N.Corbard, D.Migneau 
Sont interviewés : Guy Fournier Administrateur du sanctuaire d'Alençon / Monseigneur Jacques Habertv Evêque de Séez


Depuis l'ouverture du musée en 2009, le sanctuaire d'Alençon a vocation à devenir un lieu important de pèlerinage. En 2015, le phénomène s'est accentué lorsque le pape a canonisé Louis et Zélie Martin, les parents de Sainte Thérèse.
L'année dernière c'est ainsi plus de 25 000 personnes, des pèlerins venus de 79 pays différents, qui ont été accueillis par les sœurs.

Le diocèse s'attelle à retrouver une communauté religieuse pour les accueillir. 

J'ai commencé déjà à contacter quelques congrégations et j'espère que dans les semaines et les mois qui viennent, j'aurais des réponses et des réponses positives pour tranquillement, après le mois d'aout, prendre toute la tache que les soeurs occupaient depuis 10 ans 
Monseigneur Jacques Habertv Evêque de Séez


Des bénévoles assurent aussi le fonctionnement de la maison de la famille Martin. Le sanctuaire d'Alençon appelle toutes les femmes et les hommes de bonne volonté, à les aider.

 

A lire aussi

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus