Le RAID et la PJ à la prison de Condé-sur-Sarthe pour procéder à des interpellations

L'entrée de la prison de Condé-sur-Sarthe ce lundi 18 mars 2019 au matin / © EdM
L'entrée de la prison de Condé-sur-Sarthe ce lundi 18 mars 2019 au matin / © EdM

Ce lundi 18 mars, le blocage de la prison de Condé-sur-Sarthe se poursuit. La PJ et des membres du RAID ont pénétré dans l'établissement pour procéder à des interpellations, dans le cadre de l'enquête sur l'attaque terroriste du 5 mars. Cinq détenus sont en garde à vue.

Par CM et EdM

Ils sont encore une centaine à bloquer ce lundi matin l'entrée du centre pénitentaire de Condé-sur-Sarthe. Près de deux semaines après l'attaque terroriste dont a été victime deux de leurs collègues, les surveillants de l'établissement restent mobilisés.
 
© EdM
© EdM

Comme les jour précédents, les gendarmes mobiles sont intervenus pour faire passer les Equipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris), qui assurent la surveillance dans la prison en l'absence des gardiens, et la nourriture. L'opération s'est déroulée sans heurts ni tensions.

Les forces de l'ordre ont également fait entrer sur le site des agents de la PJ (police judiciaire) et du RAID (unité d'élite de la police nationale). Ces derniers ont procédé au sein de l'étbalissement à des interpellations dans le cadre de l'enquête sur l'attaque terroriste du 5 mars dernier. Cinq détenus ont été placés en garde à vue.




 

Sur le même sujet

Les + Lus