• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Argentan, les citoyens déclarent la guerre aux incivilités

De grandes étiquettes indiquant le montant de la contravention pour une incivilité ont été placées un peu partout dans Argentan
De grandes étiquettes indiquant le montant de la contravention pour une incivilité ont été placées un peu partout dans Argentan

Le conseil citoyen d'Argentan et la municipalité ont uni leurs forces pour faire la guerre aux incivilités. Résultat, une campagne choc qui a commencé ce mardi 15 mai pour tenter de changer les mentalités.

Par CM/DM

Des sacs poubelle abandonnés au coin d'une rue, des déjections canines sur le trottoir ou un graffiti sur la façade d'une maison, des actes individuels, en apparence sans grande gravité, dont l'accumulation finit par pourrir le quotidien d'une ville. Des actes qui sont également passibles d'une amende : 135 euros pour dépôt sauvage d'ordures et encombrants, 3 750 euros pour la dégradation d'une façade. C'est ce que rappellent les larges étiquettes qui ont été apposées un peu partout ce mardi dans les rues d'Argentan.

Dans la cité ornaise, les citoyens ont décidé de mettre "les incivilités à l'amende". Accompagnés par l'association nationale "Empreinte citoyenne", le conseil citoyen d'Argentan et la municipalité ont lancé la campagne "Vous faites ça chez vous ? Pourquoi dans nos rues ?", une campagne sur laquelle ils ont travaillé durant 9 mois. "C'est  notre ville,  donc on fait très attention à la propreté et on essaye d'apprendre à nos enfants à respecter la ville", explique Emmanuelle Wenkpa, membre du conseil citoyen.

La mairie et le conseil citoyen ont d'autres actions communes en préparation sur le même thème pour les deux ans à venir avec en point d'orgue l'écriture d'une charte de la citoyenneté locale.


Reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard

Argentan: une campagne choc contre les incivilités

Intervenants:
Valérie Vautier, membre du conseil citoyen
Emmanuelle Wenkpa, membre du conseil citoyen
Frédéric Leveillé, adjoint au maire en charge de la politique de la ville

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus