Argentan : "le compte n'y est pas" pour les salariés de Magneti-Marelli, un fabriquant de pièces auto

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ferret

Depuis mercredi dernier, 80% des 230 salariés du fabriquant de pièces auto sont en grève et bloquent le site d'Argentan. Après deux ans de gel des salaires, ils réclament une augmentation mensuelle de 50 euros net. Ils sont actuellement en négociation avec leur direction.

Depuis mercredi dernier, les grilles de l'entreprise Magneti-Marelli, un fabriquant de pièces automobile, restent closes. 80% des salariés sont en grève et bloquent le site. "Je pense que la direction a bien compris notre message" affirme Hubert Bruneau délégué syndical CGT chez Magneti-Marelli. Les représentants syndicaux ont négocié toute la matinée avec leur direction. Résultat, pour le moment "le compte n'y est pas"  selon eux. En effet, après deux ans de gel de salaire, les salariés demandent une augmentation mensuelle de 50 euros net. "Par rapport à tous les efforts que chacun a donné jusqu'ici, tout le monde demande une petite augmentation." explique Christine, agent de production depuis 38 ans.


Reportage Patrick Mertz et Gildas Marie


durée de la vidéo: 01 min 09
Magnetti-Marelli

Christine: agent de production depuis 38 ans
Hubert Bruneau: délégué syndical CGT - Magneti-Marelli

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.